Jean Bosco Hitimana:«Aucune fille ne doit jouer au tambour»

Jean Bosco Hitimana:«Aucune fille ne doit jouer au tambour»

Jean Bosco Hitimana lors de la 9ème édition du Festicab ©Akeza.net

Le gouvernement   a sorti un décret instituant la semaine dédiée au tambour  burundais et sa danse emblématique le 26 novembre de chaque année. Un centre national du tambour burundais, patrimoine immatériel de l’UNESCO, sera érigé prochainement.

«Le 26 novembre représente le jour d’adoption du tambour burundais comme patrimoine  immatériel de l’UNESCO» a précisé  Jean Bosco Hitimana ministre ayant la culture dans ses attributions à nos confrères de la Radio Nationale. Le Ministre Hitimana a ajouté qu’aucune fille ne doit jouer  au tambour burundais. «Comprenez bien qu’aucune fille ne doit jouer au tambour burundais. Il ne s’agit pas des percussions joués dans les églises, mais du tambour burundais patrimoine de l’UNESCO» tient-t-il à préciser.

Selon Jean Bosco Hitimana, il y a un projet de loi qui va réglementer le tambour. «On a proposé un projet de loi qui est au niveau du conseil de ministre afin de réglementer le tambour. Ainsi on évitera de dégrader le tambour, il ne sera plus question de jouer le tambour n’importe où. Les circonstances seront bien précises».

Les tambours du Burundi ont été reconnus le 27 novembre 2014 comme patrimoine immatérielle de l’humanité par l’UNESCO. Les burundais considèrent le tambour comme un élément clé de leur identité.

 

Armand NISABWE

Comments

comments