« J’ai Rêvé, J’ai Vécu », le film-documentaire sur le parcours de Miss Burundi 2017 dont tout le monde parle !

« J’ai Rêvé, J’ai Vécu », le film-documentaire sur le parcours de Miss Burundi 2017 dont tout le monde parle !

Couronnement de Miss Burundi 2017 Annie Bernice NIKUZE ©Akeza.net 


C’était ce jeudi 27 septembre vers minuit qu’est sorti le film-documentaire, « J’ai Rêvé, J’ai Vécu ». Il s’agit d’une histoire d’une jeune fille fière d’avoir vécu son rêve. Cette jeune fille c’est Annie-Bernice Nikuze, la Miss Burundi 2017 qui incarne le personnage principal.
Elle revient sur son rêve d’enfance, celui de devenir Miss. Mais également sur le processus menant à son couronnement, pendant et après, les leçons tirées et les grandes personnalités rencontrées.

D’une durée de 10min 47, le film-documentaire « J’ai Rêvé, j’ai Vécu », revient sur le parcours de la Miss Burundi Annie-Bernice depuis le casting, les répétitions, jusqu’à la finale. Entre peur et rêve, elle raconte « j’avais la trouille le jour du casting quand j’attendais celle qui allait passer avant moi ». A travers ce documentaire, elle nous partage les moments forts dans le processus d’accomplissement de son rêve. C’est en 2017 lors de la soirée de l’élection Miss Burundi que son rêve est devenu une réalité. « C’était comme une surprise quand on a prononcé mon nom, c’était plus fort que moi, à un certain moment je n’y croyais pas », raconte-t-elle. C’est ainsi qu’elle venait de vivre son rêve d’enfance, « devenir un jour Miss Burundi ».

Un sentiment de satisfaction de sa part. C’est grâce à ce rêve, vécu qu’elle a pu réaliser son projet sur la promotion des jeunes talents notamment en étant la marraine du championnat burundais de slam-poésie comme on peut le voir dans ce documentaire mais aussi en mettant en place un site web www.jeunetalent.bi .

Etudiante à l’Université Lumière de Bujumbura en Gestion et Administration, cette élection a changé presque tout dans sa vie quotidienne. « Je suis passée d’une simple étudiante à une personnalité publique, à chaque fois que je marchais dans la rue, on me montrait du doigt, on me demandait des selfies, des choses aux antipodes de la personne que j’étais avant ». Elle explique aussi que cela lui a permis de grandir et se faire des connaissances. « J’ai rencontré plusieurs grandes personnalités comme le Président de la République, les Ministres, les membres des corps diplomatiques », raconte-t-elle d’un air émerveillé.

« Un film tourné après avoir vécu aux côtés de ce personnage… »

« Derrière toutes les célébrités, cérémonies, être miss d’un pays c’est un engagement, un grand boulot. Je voulais aussi véhiculer l’image positive d’une Miss parce que j’ai travaillé avec elle », raconte Thierry Tyno Ndikuriyo, le réalisateur de ce documentaire. Et d’ajouter « j’ai été inspiré par son parcours après avoir vécu aux côtés du personnage de mon film-documentaire. C’est à partir de là que j’ai eu l’idée de réaliser ce documentaire ».

Ce film documentaire se présente aussi comme un message, une leçon morale. C’est ce qu’affirme Annie-Bernice dans ce documentaire. Et pour Thierry Tino : « ce documentaire est une leçon pour celles qui aspirent à la beauté, une inspiration pour elles ».Annie-Bernice termine en invitant mais aussi en  encourageant les filles amoureuses de la beauté à participer dans des concours, des compétitions de Miss pour concrétiser leurs rêves.

Vous pouvez visionner le film documentaire ici .

 Fleurette HABONIMANA 

Comments

comments