Jadot Nkurunziza, un jeune dévoué à la protection de la nature

Jadot Nkurunziza, un jeune dévoué à la protection de la nature

Jadot Nkurunziza patrouillant dans sa pépinière.©Akeza.net

Jadot Nkurunziza et l’arbre sont inséparables. Une «histoire d’amour » qui commence en 1999 quand ce dernier se découvre la passion de planter les arbres alors qu’il avait à peine 10 ans. Depuis cette époque jusque-là, Jadot Nkurunziza et ses acolytes ont déjà planté 57.000.000 de plants d’arbres sur tout le territoire national.

Nous sommes en route vers les rives de la rivière Ntahangwa où Jadot Nkurunziza et son association «Ça nous concerne tous !» ont une pépinière d’arbres. Le jeune homme ne passe pas inaperçu. Des mains qui se tendent, des sourires, un mot d’encouragement ici et là. La ville est au courant de son combat : reboiser le pays et préserver l’environnement.

Nous avons à peine commencé à descendre vers la rivière de Ntahangwa, et Jadot Nkurunziza dit Giti (surnom dû à sa passion de planter les arbres NDLR) nous montre du doigt une savane d’arbre planté au tour de sa pépinière : « Je voudrais que d’ici 2030 le Burundi soit reboisé à l’image de ce paysage».

Vision 2030

Jadot Nkurunziza, leader de l’association «Ça nous concerne tous !» a une vision sur le long terme : planter les arbres dans toutes les provinces du pays quitte à reboiser le territoire national. Parce que si rien n’est fait, ajoute-il avec conviction, le Burundi sera un désert dans les années à venir.

On fait un tour dans la pépinière. On remarque un travail extraordinaire abattu par un jeune, qui ne bénéficie d’aucun financement selon ses propres dires. Sur  place, il y a 700.000 plants d’arbres. «Ici nous avons pour le moment 700.000 plants d’arbres, nous les distribuons gratuitement à qui veut sans attendre aucun service en retour. De temps en temps nous effectuons des descentes sur terrain avec les autres jeunes afin de planter les arbres sur les rives des rivières de la ville de Bujumbura» nous précise Jadot Nkurunziza tout en éliminant des mauvaises herbes dans la pépinière.

 L’appel que lance Jadot Nkurunziza

«Vous voulez embellir votre lieu de travail, vous voulez préserver l’environnement ? Venez prendre les plants d’arbres, c’est gratuit» tient à rappeler Jadot Nkurunziza depuis sa pépinière dans la vallée de Ntahangwa.

Jadot Nkurunziza dit Giti lance un appel aux autorités publiques, aux individus de le soutenir financièrement ou matériellement, car c’est regrettable quand on rate un programme d’aller sur terrain suite par manque d’un  déplacement, voire un matériel insuffisant comme des houes et des pioches, dit-il.

A propos de Jadot Nkurunziza 

Jadot Nkurunziza est un jeune passionné par la protection de l’environnement. A l’âge de 8 ans soit le 04/08/1999, il part à l’intérieur du pays, où il voit son grand père planter  les arbres. Le gamin Jadot se met à l’interroger. Et son grand père lui explique tout le bien qu’il y a à préserver la nature. Depuis c’était parti à jamais.

L’action du jeune Jadot Nkurunziza est reconnue. Ainsi Jadot Nkurunziza a déjà été couronné officiellement par le Président de la République  lors de la fête du travail le 1/05/2010 à Ngozi. Le journal Iwacu l’a déjà nommé  parmi les 50 personnalités les plus influentes du Burundi en 2011. Le jeune homme a déjà eu la reconnaissance du Maire de la ville de Bujumbura grâce à son action  dans la protection des collines surplombant la ville de Bujumbura.

Ce n’est pas tout,  à l’occasion de la journée internationale de la francophonie, Jadot Nkurunziza a eu un prix lui décerné à  Bujumbura. L’année dernière, le partenariat des forêts du  Bassin du Congo lui a remis un prix au Cameroun  suite à son activisme en faveur de l’environnement.

Le jeune Jadot Nkurunziza  emploie 26 personnes en permanence. Tout ce qu’il demande c’est de venir prendre gratuitement les plants d’arbres  afin de les planter dans nos ménages, au bord des routes. «Ça nous concerne tous» est le nom de son association. Au final, l’environnement est une affaire qui nous concerne tous.

Armand NISABWE

Comments

comments