Ir Wilbert Dusabe : «Faire du Burundi un beau paysage de forêts»

Ir Wilbert Dusabe : «Faire du Burundi un beau paysage de forêts»

Ir Wilbert Dusabe, le Directeur Exécutif Gérant de la société©Akeza.net

Le Biogaz est un mélange gazeux qui se forme lorsque les matières organiques comme la bouse ou les matières végétales se décomposent par l’activité microbiologique en l’absence d’air. Bien que très nécessaire pour la préservation de l’environnement, la population n’est pas suffisamment informée sur l’utilité de ce dernier. La société Biogaz du Burundi qui fait des études, installation et valorisation du biogaz  opérationnelle depuis 2014 est en train de tout faire pour vulgariser ce système dans tout le pays. Selon Ingénieur Wilbert Dusabe, le Directeur Exécutif Gérant de ladite Société, c’est un travail à longue haleine mais jusqu’aujourd’hui deux installations ont déjà été effectuées avec succès.

 

Le plus souvent, la création est le fruit d’une certaine motivation mais aussi la solution à la problématique. Il en est de même pour l’initiateur de la société Biogaz du Burundi. La préservation de l’environnement fut sa première motivation comme il le dit : «Avant tout, j’ai pensé à trois choses. D’abord, je voudrais faire du Burundi, un jardin merveilleux de forêt en préservant l’environnement .Deuxièmement, j’ai voulu faire du Burundi, un pays sans déchets. Enfin, j’ai voulu faire une grande rentabilité agricole car après le processus de méthanisation on obtient des digestats fertilisants», fait savoir Ir Wilbert Dusabe.

 

DSC_0223

Biogaz en cours d’installation au Lycée St Marc de Bujumbura©Akeza.net

L’utilisation du biogaz constitue un grand atout pour le pays et pour celui qui l’utilise. On peut qualifier cela d’impact positif. « L’usage du biogaz a un impact positif sur l’économie car en utilisant ce dernier on n’a plus besoin d’acheterd’engrais chimique pour la fertilisation comme c’est de routine. Les résidus obtenus après méthanisation constitue des fertilisants. On a non plus besoin d’acheter des bois de chauffage qui, par ailleurs, provoque la désertification. Au niveau environnemental, les effluents industriels polluent l’environnement. Avec le biogaz il n’y a plus question de pollution car le biogaz va utiliser ces effluents. Socialement le biogaz contribue à l’assainissement», ajoute-t-il.

 

Nous avons déjà, poursuit-il, installé avec succès deux biogaz, celui  de l’ONG Allemande WELTHUNGERHILF et celui de l’organisation locale COPED. Wilbert Dusabe affirme que les matériaux utilisés pour installer les biogazs sont très chers compte tenu du pouvoir d’achat de la population burundaise et demande aux autorités burundaise d’appuyer cette bonne initiative pour que le biogaz soit utilisé par la majorité des burundais. Cela, renchérit-il, permettra de préserver notre environnement.

Notons qu’Ir wilbert Dusabe est lauréat du concours d’innovation agricole qui a été organisé par Agri Pro Focus où il est sorti deuxième avec un prix de de 300 $.

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

Comments

comments