Interview exclusive avec le Boss de l’Organisation Miss Burundi, Amine El Kosseifi

Interview exclusive avec le Boss de l’Organisation Miss Burundi, Amine El Kosseifi

Amine El Kosseifi.©Akeza.net

A quelques jours de la finale de Miss Burundi 2017 qui se tient ce samedi 22 Juillet 2017 à ARENA (18h), nous sommes partis à la rencontre d’Amine El Kosseifi, patron de Burundi Event qui organise le concours de beauté Miss Burundi. L’organisation de l’événement en cours, les récompenses de la Miss et ses dauphines, les questions qui ont suscité beaucoup de remous, c’est  sans détours, que l’homme d’affaires qui a ressuscité cette manifestation culturelle, a répondu à nos questions.

Akeza.net: Nous sommes à quelques jours de la finale, parles-nous des coulisses de Miss Burundi 2017…

Amine : L’événement  se déroule ce samedi le 22 juillet. Les billets se vendent à 50.000fbu. Cette année il n’ ya pas eu de demie finale comme vous l’avez remarqué, on a éliminé beaucoup d’étapes pour se conformer  aux  grands concours de beautés.

Akeza.net : L’élection de Miss Burundi a repris en 2016, avec vous. Celle-ci est donc la 2e édition depuis que vous avez repris ce concours. Quel regard portez-vous sur chacune des éditions…

Amine : L’année passé quand on a commencé, c’était très dur pour nous. Comme vous le savez, il venait de se passer 2 ans à 3 ans sans  concours de beauté Miss Burundi. Quand on a décidé de relancer cet événement, les gens doutaient encore, certains pariaient même  qu’on n’allait pas réussir. Cela n’a pas été facile avec les sponsors, on ne recevait que des T-shirts, ou simplement des services. Il n’y avait pas vraiment de soutien financier. Seul Loto Burundi a pu sponsoriser cet événement.

Cette année, nous avons gagné la confiance des partenaires notamment après le succès de l’édition précédente. On a des sponsors comme Smart qui nous a offert l’argent pour la voiture qu’on donnera à la Miss Burundi 2017, on a également Amstel Bock comme sponsor premium, et bien sûr Loto Burundi qui est le plus grand sponsor de cet événement. Grâce à notre travail de l’édition 2016, on a montré aux gens qu’on peut réussir, ce qui nous a accordé une certaine crédibilité. On espère  que l’année prochaine ce sera encore un plus grand événement.

Akeza.net : Au début de cette édition, une voiture de marque Toyota Allion était en jeu, maintenant on en est à la marque Vitz. Ce virement créerait même de doute comme quoi il n’y aura pas de voiture pour la Miss Burundi 2017…

Amine : (Rires). C’est maintenu, on va remettre la voiture à la Miss Burundi 2017. Quant au changement qu’il y a eu à propos de la marque, c’est indépendamment de notre volonté. On avait réservé la voiture avec un fournisseur qui n’a pas finalement honoré ses engagements. Vous savez que le déblocage de l’argent passe par plusieurs étapes, et  au moment où on allait réquisitionner la voiture moyennant la somme sponsorisée par la société Smart, ladite Allion n’était plus disponible. On a décidé alors d’acheter l’autre marque disponible sur le marché sur la même somme donnée par Smart , notre sponsor.

Akeza.net : Selon l’opinion, la qualité des images des candidates publiées par Miss Burundi cette année n’honore pas votre organisation…

Amine : Si vous avez suivi l’organisation de Miss Burundi depuis l’année passée, vous avez sans doute remarqué que les images sont différentes. L’édition précédente (Miss Burundi 2016,ndlr) on avait utilisé des images trop «photoshopées»,  et les gens nous ont beaucoup critiqué sur cela. Avec cette édition en cours, on a décidé d’utiliser les images naturelles afin d’éviter que les gens découvrent des candidates différentes le jour de la finale. Nous comprenons bien qu’on ne peut pas satisfaire tout le monde, c’est normal…

Akeza.net : Selon nos sources, l’organisation de Miss Burundi n’aurait pas accompagné comme il se doit la Miss Burundi 2016 Ange Bernice Ingabire et ses dauphines…

Amine: On a respecté notre engagement. Mais comme vous le savez, on n’a pas eu de sponsors afin de soutenir  Ange Bernice Ingabire, la Miss Burundi 2016. Nous savons que  la Miss a des projets à exécuter qui demandent des moyens. En tant qu’organisateur, on rencontre des limites aussi. Néanmoins, on salue la bonne compréhension des deux côtés. Sinon on a fait de notre mieux.

Akeza.net : La saison dernière ,le budget de l’organisation de cet événement s’estimait à hauteur de 20.000 USD. Et le chiffre de cette édition de 2017 ?

Amine : Si on tient compte des dépenses effectuées comme la participation dans Miss Africa qui demande beaucoup de moyens, l’organisation de la finale, les prix à donner dont la voiture, la communication, on a dépassé cette somme un peu. Pour donner plus ou moins un chiffre, cela ne va pas dépasser le plafond de 45 millions de francs burundais.

Akeza.net : On arrive à bon port, très prochainement on saura la Miss Burundi 2017. Un mot à l’opinion national ?

Amine : Les débuts sont toujours modestes, on a fait mieux que l’année passé, et on est convaincu qu’on fera infiniment mieux encore la saison prochaine. Vous connaissez tous la situation du Burundi, c’est difficile d’avoir des sponsors. Je vous invite tous à nous soutenir afin de montrer ensemble une belle image du Burundi. Venez nombreux pour assister à la finale, c’est ce samedi  le 22 juillet 2017 à ARENA.

Propos recueillis par Armand NISABWE

 

 

Comments

comments