Institut Français du Burundi : Novembre et Décembre, des mois riches en évènements

Institut Français du Burundi : Novembre et Décembre, des mois riches en évènements

Institut Français du Burundi : Novembre et Décembre, des mois riches en évènements ©Akeza.net

L’institut Français du Burundi a animé, dans ses locaux, un petit-déjeuner de presse ce mercredi 7 novembre 2018. L’objectif de cette rencontre était de présenter le programme culturel de mois de novembre et décembre et d’évaluer le travail de l’IFB au cours de l’année 2018. Présentant un panel d’activité culturel riche en évènement de tout genre, l’on peut d’emblée dire que l’IFB confirme sa volonté d’élargir son angle d’action au-delà de ses murs.

 

Gastronomie, musique, danse et cinéma

Parmi les programmes phares prévus pour les mois de novembre et décembre figure en premier « La Ginguette Européenne ». Un évènement qui lie gastronomie européenne, musique et danse. S’inscrivant dans le cadre de la célébration des 40 années de partenariat entre le Burundi et l’Union Européenne, « La Ginguette Tropicale Européenne » sera un moment de découverte et de loisir ouvert à un public de tout âge.

Au programme de cette soirée, une « Food Fair » avec la présentation des spécialités culinaires de pays tels que l’Allemagne, la France, la Belgique ou encore la Grèce. La soirée verra aussi la présentation d’un bal chorégraphié par la compagnie française Defakto. Et en prime, histoire de rendre la fête plus belle, une soirée dansante animée par le DJ Philbyte.

Notons que le spectacle de danse sera aussi une restitution de la semaine de formation qu’ont suivie des danseurs burundais et congolais. En effet, les danseurs de la compagnie Defakto animent un atelier de formation à l’intention de danseurs burundais et congolais en danse contemporaine et danse urbaine. Le but étant de les aider à s’améliorer et à développer leurs compétences. Cette démarche entre dans l’objectif de l’IFB d’accompagner les jeunes artistes dans leur carrière professionnelle, a ainsi mentionné Laurence Galley, chargée de mission action culturelle & communication à l’Institut Français du Burundi.

Au chapitre des évènements culturels figure également le concert du groupe français « Rocky ». Actuellement en tournée, le groupe propose un registre musical assez éclectique fait d’électro, de pop, de rock, de R’nB ou encore de soul. Et comme avec les danseurs, « Rocky » animera des workshops autour de l’intégration de la musique électronique dans la musique live et de la création à l’intention des jeunes artistes burundais.

Côté cinéma, le mois de décembre sera également le mois du documentaire à l’IFB. La particularité de ce programme cinéma est le fait que les programmes de l’IFB sortiront des murs de l’institut. En effet, grâce à ses nombreux partenaires, les documentaires seront diffusés notamment au Centre Jeune Kamenge, au CELAB, à Bururi, à Ngozi et à Gitega.

Notons également les programmes habituels de l’IFB :

–           Les débats avec le collectif des bloggeurs YAGA (tous les derniers jeudi du mois)

–           La scène slam (tous les 2ème jeudi du mois)

–           Le café littéraire (tous les 3ème jeudi du mois)

 

Promouvoir l’apprentissage de la langue française pour tous

Au-delà de la culture, l’IFB c’est aussi et surtout la promotion  de la langue française au Burundi. Pour cela, l’institut organise plusieurs formations de français. Autant pour le burundais lambda ou le professionnel qui désire améliorer son niveau de français. L’IFB organise des tests de français pour des certifications reconnu à l’international. Il s’agit notamment de l’ETF, l’ETF pour le Canada et l’ETF pour le Québec dont la session 2019 commence le 24 janvier.

Impossible de parler de cours de français sans parler de la formation à l’intention des enseignants de l’Université du Burundi et de l’Ecole Normale Supérieur (ENS). Une formation de 120 entre novembre 2018 et avril 2019 qui permettrait à ces derniers de perfectionner leur méthodologie et leur outil en français et en langue étrangère. « Ce ne sont pas 120 heures d’apprentissage du français mais en ingénierie de formation et ingénierie pédagogique », explique Jean-Paul MORTELETTE, Directeur de l’Antenne Afrique des Grands Lacs de l’Agence Universitaire de la Francophonie.

Voilà donc là une formation qui sera bénéfique au corps enseignant burundais.

L’IFB sera donc aussi présente dans la culture et la formation en ces mois de novembre et de décembre avec de beaux programmes pour les grands et les petits.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments