Insolite : Comment j’ai failli incendier notre maison à cause de Michael Jackson

Insolite : Comment j’ai failli incendier notre maison à cause de Michael Jackson

Michael Jackson lors d’un concert ©DR

En cette date, Michael Jackson aurait soufflé sa 59ème bougie.  Si certains se souviennent du roi de la pop grâce à son moonwalk, d’autres comme Nadège se rappelleront de lui comme la cause d’un  petit incident qui est survenu le jour de l’enterrement de la star américaine. Huit ans plus tard, Nadège, jeune burundaise, raconte la journée qu’elle n’oubliera jamais : celle de l’enterrement de Michael Jackson.

Lire aussi : L’histoire de Bernard et Annonciate, le couple atypique qui a séduit les réseaux sociaux !

Le 3 Septembre 2009, près de deux mois après la mort du roi de la pop se tenait son enterrement. Un moment inédit que les chaines de télévision ne pouvaient pas rater.  Aux quatre coins du monde,on assistait aux adieux du plus grand des artistes.

Depuis la salle de séjour… de la fumée !

Toute la famille était scotchée devant la télévision dans la salle de séjour. Moi, qui connais à peine ses chansons, je repassais mes vêtements  dans ma chambre, loin de la salle de séjour pour ne pas les déranger. A un moment, ma cousine m’appelle, histoire de voir au moins quelques instants des funérailles.

Je m’assoie comme les autres, je  commence à poser  des questions : C’est qui lui ? C’est qui l’autre ? J’étais étonnée même qu’il y ait des membres de ma famille qui pleuraient. Ce n’est que quelques minutes après que ma sœur a soudainement dit «ça sent le brulé!». Personne n’y a vraiment prêté attention.

Depuis la salle de séjour, on a vu de la fumée qui venait des chambres. J’ai foncé dans la chambre la première car je venais de me rappeler que j’avais oublié de débrancher le fer à repasser. Arrivée dans la chambre, je crie à l’aide, je commence à pleurer, je perds mes moyens contrairement à ma sœur. Elle réagit plus vite que moi, cherche un sceau d’eau, le remplit et commence à éteindre le feu qui s’en prenait aux rideaux.

Plus tard, plus de feu, plus de fumée, les mares d’eau torchonnées, je m’imaginais comment tout cela avait pu arriver ; je n’avais pas débranché le fer à repasser. Il était à la température maximum et s’est renversé sur la chemise que je repassais, l’a calciné, est venu le tour des dessous puis le matelas, c’est là qu’on en vient aux rideaux.

Mes parents étaient absents, je ne vous dis pas le calvaire que c’était de leur expliquer comment  j’avais fait un trou dans un matelas et bruler par la même occasion les rideaux. En plus de cela, mes parents ne savaient pas qui était ce « Michael Jackson ». Je vous laisse imaginer la discussion et surtout la rage de ma mère.

Propos recueillis par Miranda Akim’

Comments

comments