Incendie du marché central de Bujumbura : mesures prises par le conseil des ministres

La fumée , alors que le marché central de Bujumbura se consumait (www.akeza.net)

La fumée , alors que le marché central de Bujumbura se consumait (www.akeza.net)

Voici les  mesures urgentes prises par le conseil des ministres pour résoudre les problèmes occasionnées par l’incendie du marché central de Bujumbura :

 

1. Procéder à la fermeture officielle du marché central de Bujumbura.

 

2. Aménager rapidement le terrain près de l’ex- COTEBU comme marché provisoire et veiller à ce que les services techniques travaillent assidûment pour que ce nouveau site soit fonctionnel le plus vite possible, avec un chronogramme précis à respecter ;

 

3. Réorienter les commerçants dans d’autres marchés qui ont encore de l’espace en attendant que le nouveau marché provisoire soit fonctionnel ;

 

4. Procéder à l’ouverture du marché central aussitôt que possible afin que les commerçants, après identification en collaboration avec les services de SOGEMAC, puissent récupérer ce qui reste de leurs marchandises et ainsi permettre aux magasins autour du marché de rouvrir leurs activités car ils ont peur des éventuels bandits qui rodent encore autour du marché central,

 

5. Mettre fin à la gestion anarchique des marchés en établissant des critères claires et préalables à l’octroi d’espaces commerciales notamment l’exigence du Registre de Commerce, le Numéro d’Identification Fiscale, ainsi que l’assurance obligatoire des marchandises ;

 

6. Mettre en place une structure de contrôle et d’inspection des marchés avec pouvoir de décision ;

 

7. Mettre fin à l’octroi des permis de bâtir aux stations de carburants près des marchés ou des agglomérations en attendant la fermeture de celles existantes après évaluation.

 

8. Aménager des nouveaux parkings et les stations de bus avec itinéraires et terminus bien précis.

 

9. Accélérer les enquêtes confiées à la Commission mise en place par le Procureur Général de la République et faire tout le possible pour apprêter le rapport endéans 20 jours.

 

10. Procéder à une communication régulière par les structures de gestion mises en place pour le suivi de cette question sur l’évolution de la situation.

 

11. Mettre sur pied un Service d’écoute au Centre Ville de Bujumbura pour aider les victimes de cette catastrophe à surmonter le choc.

 

12. Inviter la population à la solidarité nationale, et ce en commençant par les plus hauts responsables, pour constituer un Fonds d’aide aux populations victimes de cet incendie et à la construction du marché provisoire. Un compte a été déjà ouvert à la Banque de la République du Burundi, sous le numéro 1110/1999.

 

13. Mobiliser les partenaires bilatéraux et multilatéraux en vue de la recherche des Fonds pour la reconstruction d’un nouveau marché moderne et de l’acquisition des équipements de secours et de protection des marchés existants.

Comments

comments




2 thoughts on “Incendie du marché central de Bujumbura : mesures prises par le conseil des ministres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.