Hommage: Papa Wemba en 3 chansons

Hommage: Papa Wemba en 3 chansons

Hommage: Papa Wemba en 3 chansons ©Akeza.net

Il y a 3 ans, jour pour jour, Papa Wemba, l’une des plus grandes icônes de la musique africaine quittait ce monde. Celui qui a arpenté les plus grandes scènes du monde s’était écroulé sur scène lors d’un concert à Abidjan au grand désarroi des fans venus en masse écouter le rossignol congolais. Pour rendre hommage à l’icône et saluer sa carrière, nous revisitons pour vous 3 titres emblématiques de l’homme à la voix d’oiseau.

 

Show me the way

Sortie en 1995, « Show me the way » est sans nul doute des plus grands succès du chanteur congolais. Pas étonnant lorsque l’on sait que le morceau a été écrit par Papa Wemba et Lokua Kanza, une autre sommité de la musique africaine. Parlant du manque de l’être aimé, cette chanson reste gravée dans les mémoires et ne cesse de nous faire danser.

 

Fa Fa Fa Fa Fa

1995 est certainement l’année du sacre pour Papa Wemba. Shungu Wembadio, de son vrai nom, sortait l’album « Emotion ». Un album « world music » qui fait entrer l’artiste dans la légende. Avec plus de 500.000 exemplaires vendus, cet album renferme un grand nombre de tubes planétaires comme le célèbre « Fa Fa Fa Fa Fa ». Une chanson que beaucoup connaissent puisque celle-ci a fait le tour du monde. On retrouve un Papa Wemba chantant en anglai, du début à la fin. On est bien loin du lingala qui, jusque-là, caractérisait la musique du natif de Lubefu (ouest de la RDC)

 

Ye te oh

Cela fait déjà près de 30 ans que Papa Wemba fait de la musique lorsqu’il sort le morceau « Ye te oh ». A plus de 60 ans, le patriarche ne lâche rien. Bien au contraire, il vit avec son temps et n’hésite pas à s’essayer à des styles considérés trop contemporains pour son époque. Et cela marche, puisque le morceau connaitra un grand succès. Aussi bien en Afrique que dans le reste du monde. On se souviendra de la veste en jeans orné d’épingles et de clés et ses bottes en cuir. Le sapeur qu’il était ne reculait devant rien pour avoir du style. « Ye te oh » reste un morceau que l’on savoure encore aujourd’hui.

Papa Wemba aura marqué des générations de mélomanes durant plusieurs décennies. Sa voix, son style et sa musique auront laissé une trace indélébile dans les mémoires. Et même si sa mort nous attriste, l’artiste sera parti comme il l’avait toujours souhaité : « Sur scène et surtout avec du style »

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments