Guy MAZA: La tradition avant tout

Guy MAZA: La tradition avant tout
A la fin d'un défilé , Guy Maza salue le public au bras de l'un de ses mannequins (www.akeza.net)

A la fin d’un défilé , Guy Maza salue le public au bras de l’un de ses mannequins (www.akeza.net)

Jeune, talentueux, créatif, Guy MAZA s’inspire de la culture burundaise pour faire des merveilles. Ses habits accessoirisés pourraient rivaliser avec ceux des grands créateurs de par leur beauté et leur originalité.

 

Akeza.net: Une brève présentation?

 

Guy: Je m’appelle Guy Richard MAZA. J’ai 23 ans et je suis un jeune créateur.

 

Akeza.net: Quand t’es-tu lancé dans le stylisme?

 

Guy : Avant, je n’aimais pas le stylisme ou du moins ce n’était pas une passion. Mais en 2009, j’ai vu une émission parlant de Christian DIOR. Ça m’a plus tant sur le plan artistique que financier et hop je m’y suis mis.

 

Akeza.net: Pourquoi exactement le stylisme?

 

Guy: Dans le stylisme il y a la création donc la nouveauté et moi j’aime le changement.

 

Akeza.net: Tes débuts?

 

Guy: J’ai commencé avec une muse, ma sœur Ange Nicole MAHORO. Je travaillais à la maison et je faisais quelques ajustements sur elle. Je me suis d’abord imposé sur facebook en postant des photos de mes créations. Apres j’ai eu des marchés pour confectionner des tenues traditionnelles. En 2012, j’ai eu la chance de travailler avec Miss Burundi. Et après tout a explosé…

 

Akeza.net: Combiens de collections comptes-tu à ton actif?

 

Guy: J’en ai trois.

 

Akeza.net: Pas de collections pour l’été?

 

Guy: Pas vraiment mais j’y pense.

 

Akeza.net: Tu es en stage, est-ce facile pour toi de combiner travail et études?

 

Guy : Oui, chaque chose à son temps, le stylisme c’est pour le week end et le stage pendant la semaine. Je voudrais ajouter que le stylisme c’est semi-professionnel…

 

Akeza.net: Tes collections sont-elles modernes ou plutôt traditionnelles ou encore mieux les deux?

 

Guy : J’ai deux lignes pour la tenue traditionnelle et aussi la haute couture qui est sur commande.

 

Akeza.net: Où tires-tu ton inspiration?

 

Guy : Je trouve mon inspiration dans la culture burundaise.

 

Akeza.net: Comment s’est déroulé ton récent voyage en Ouganda?

 

Guy : C’était pour l’évènement “Lady Crane Fashion Collection 2013” et ça s’est très bien passé. On a très bien représenté le Burundi moi, Krystal et les mannequins de l’agence Babe.

 

Akeza.net: Parmi les pays présents, ou classerais-tu le Burundi en matière de mode?

 

Guy : Vu les acclamations,  l’enthousiasme qu’on y a laissé, on était surement les premiers.

 

Akeza.net: Crois-tu que la mode aura une quelconque influence sur le développement national?

 

Guy : Pour moi, la mode c’est une industrie. En Afrique comme au Burundi, la mode n’est pas évoluée. D’une part c’est à cause de la pauvreté. Pour la plupart, les personnes ne veulent pas bien s’habiller mais juste survivre. Et deuxièmement, les africains comme les burundais croient que la mode est moyen de divertissement. On est très loin mais bien, ça viendra. Donc oui.

 

Akeza.net: Donc la mode a un certain avenir selon toi ?

 

Guy : Le stylisme est dans une  phase d’introspection. Il y a de plus en plus de nouvelles créations, il y a de l’avenir. Si on compare avec les ougandais, nous avons du  talent.

 

Akeza.net: Quelles sont les difficultés que tu rencontres dans ton travail?

 

Guy : L’autofinancement parce que souvent on produit mais on n’arrive pas à tout vendre. Il y a souvent des Fashion Show à Bujumbura mais rare sont les personnes qui veulent vraiment acheter.

 

Akeza.net: Quels sont les stylistes qui t’inspirent ?

 

Guy : Chaque créateur m’inspire d’une façon ou d’une autre. Chaque créateur a sa façon de voir les choses. Mais pour le moment, j’aime beaucoup Maxime Simoens et Isabelle Marrant. J’aime particulièrement un styliste burundais Frederick TURUSO qui a été comme un parrain et Imane AYISSI car il a su imposer son style en Europe.

 

Akeza.net: Des objectifs à atteindre?

 

Guy : J’ai des projets pour une nouvelle collection pour le mois d’Aout ou septembre.

 

Akeza.net: Un rêve? Le plus cher?

 

Guy : Voir ma marque “Guy MAZA” prospérer.

 

Akeza.net: Les medias contribuent-ils a la promotion du stylisme?

Guy : Les medias sont comme la porte qui pourrait permettre aux créateurs d’avancer.

 

Akeza.net: Des remerciements?

 

Guy : Mon assistante Gracia IRADUKUNDA, Marie Claire Panafrica, Nicole MAHORO, Iris IRUMVA, les medias et tous ceux qui m’aident.

 

Akeza.net: Un dernier mot?

 

Guy : Je conseillerai aux autres créateurs de sortir de leur trou et montrer leurs talents. Et aussi ” Ne fait pas porter aux autres ce que tu n’aimerais pas porter.

 

 Akeza.net: Merci et bon courage.

 

Guy: Merci à vous.

 

Des mannequins portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

Des mannequins portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

Des mannequins portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

Des mannequins portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

Un mannequin portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

Un mannequin portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

 

Un mannequin portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

Un mannequin portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

 

Un mannequin portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

Un mannequin portant des vêtements signés Guy Maza (www.akeza.net)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Propos recueillis par Dassy Darlene.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.