Geoffrey Baluku : « utilisez ce que vous avez maintenant »

Geoffrey Baluku : « utilisez ce que vous avez maintenant »

Geoffrey Baluku s’adressant à un public jeune © Pha Photography

Geoffrey Baluku , missionnaire chez Christian Life Ministries-CLM Bujumbura est un de ces hommes dynamiques et ordonnés , capables de sortir cinq  brillantes idées d’affilé en pensant déjà à les réaliser. Et il les réalise ses idées. Campus Vibe, « Kunduburundi » et « Umurundi 100% » sont certains des projets à succès à son nom.

 

Akeza.net a rencontré « cet étranger », qui fait souvent plus pour les burundais, que les burundais eux-mêmes.

 

Akeza.net : On t’a vu sur tant de projets mettant en valeur le Burundi et boostant la confiance et la fierté des burundais. Qu’est ce qui te pousse à avoir autant de passion et d’engagement pour le Burundi?

 

Geoffrey : La meilleure façon de vous découvrir est de savoir qui vous êtes et ce que vous représentez. Cela vous aide en tant qu’individu pour aller de l’avant dans la vie. Un principe s’applique à un pays tout entier…. aimer votre pays est l’un des moyens pour faire avancer un pays … le patriotisme aide les gens à penser plus à leur nation et son progrès. Je me suis dit ‘comment puis-je faire partie de la solution’ ? j’ai décidé d’utiliser ce que Dieu m’a donné, qui est la créativité. Les T-shirts sont un des moyens. Je pensais que ça pourrait motiver les gens à aimer leur nation

 

Akeza.net : D’où te vient cette énergie ? Cela fait déjà quelques d’années, mais tu continues à venir avec quelque chose de nouveau …

 

Geoffrey : Ma motivation est de remplir pleinement mon but sur terre, qui se résume dans les versets ci-dessous :

Matthieu 28:19 « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit »,

Psaume 105:1 « Louez l’Eternel, invoquez son nom! Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits ».

Ce n’est pas pour donner l’impression d’être quelqu’un de très spirituel, mais je sens que ces versets résument bien le but de mon âme sur terre. Ma devise est ‘’tu es né plein, meurs vide’’. Ce qui veut dire tout simplement que je suis né avec beaucoup de dons et talents.Ma conviction est que je devrais mourir après en avoir fait bon usage pour la gloire de celui qui me les a donnés.

Je tiens également à encadrer certains burundais à faire ce que je fais encore mieux que moi, ce sera ma joie quand je quitte le Burundi.

 

Akeza.net : N’as-tu jamais pensé à t’installer définitivement au Burundi ?

 

Geoffrey : Bien sûr, j’y ai pensé si souvent … avoir une maison auprès du Lac Tanganyika…prendre plaisir à être entouré de verdure….

 

Akeza.net : Un certain nombre de gens ont fui le pays, parmi eux les membres et les dirigeants de l’église. Tu viens d’un autre pays et pourtant tu restes…

 

 

Geoffrey : Je ne peux juger personne pour avoir fui le pays, la prophétie de la Bible s’adresse à chacun selon le niveau de sa foi. Autant nos vocations sont différentes, autant nos missions sont différentes. J’ai également quitté le pays pour quelques jours parce que j’étais effrayé et fatigué d’être dans la maison toute la journée à ne rien faire.

Ma famille en Ouganda me mettait beaucoup de pression pour que je quitte le pays, mais je suis revenu avec une plus grande confiance en Dieu à qui nous avions adressé nos prières et nous avions la conviction que ça se passerait bien.

 

Akeza.net : tu as de nombreux projets sur la course. Comment réussissez-vous à faire face à chacun et l’un d’eux?

 

Geoffrey : Cela n’a jamais été à propos de moi tout seul… Nous travaillons avec une grande équipe à CLM, de burundais très doués et d’autres internationaux, alors nous essayons de ne pas limiter la diversité et la créativité parmi nous. Je crois personnellement dans l’autonomisation des gens autour de moi pour faire de plus grandes choses auxquelles je n’aurai même pas pu penser. Alors nous travaillons avec des équipes, deux têtes valent mieux qu’une.

 

Akeza.net : Si tu avais un conseil à donner aux jeunes burundais, ce serait quoi ?

 

Geoffrey : Vous êtes le changement que vous voulez voir. Vous pouvez faire beaucoup plus que vous pouvez imaginer. Vous êtes votre seul ennemi et concurrent. Tout ce que vous pouvez concevoir dans votre esprit est possible si vous y mettez seulement de l’action. Il n’y aura jamais un environnement parfait, utilisez ce que vous avez maintenant.

 

Akeza.net : En dehors de tes nombreuses activités, comment trouves-tu les Burundais en tant que peuple?

 

Geoffrey : Les Burundais sont des gens très humbles et accueillants, sans pour autant mentionner les belles filles, autant que les jeunes hommes … Je préfère m’attarder sur les dames certainement…

J’aime beaucoup leur culture de montrer du respect et de l’hospitalité aux étrangers. Les burundais sont des gens brillants et très analytique. Je suis même tombé amoureux d’une burundaise mais cela n’a pas fonctionné. Je garde espoir tout de même…

 

Akeza.net : Ça fait pas mal d’années que tu es au Burundi. Qu’as-tu appris / acquis dans ce pays?

Geoffrey : J’ai appris à être humble, respectueux, patient avec les gens et j’ai acquis beaucoup d’expérience dans mon domaine de travail. J’ai aussi appris un peu de kirundi et de français

 

Akeza.net : Essayes-tu de mettre en place une ligne vêtements avec « Kunduburundi » et « Umurundi 100% »?

 

Geoffrey : Wow ! Merci pour l’inspiration…Je ne l’avais pas pensé sous cet angle là , mais maintenant que tu l’as mentionné, je pensais que nous devrions le faire…, les T-shirts avaient pour but de promouvoir le patriotisme chez les burundais. Les T-shirt continueront à être produits sous différentes formes …par la grâce de Dieu

 

Propos recueillis par Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.