Geoffrey Baluku : «Pamoja Festival ressemble à la coupe du monde de musique au Burundi»

Geoffrey Baluku : «Pamoja Festival ressemble à la coupe du monde de  musique au Burundi»

Geoffrey  Baluku.©Pha photography

A 1 jour du festival qui réunira 3 pays de l’Afrique de l’Est à Bujumbura, Geoffrey Baluku, membre de l’organisation dudit festival nous  parle de ce rassemblement  très attendu dans la sphère de la musique gospel. La genèse de l’événement, les raisons, les attentes, on en parle dans cet entretien.

 

Akeza.net: Parle-nous du festival que vous êtes en train d’organiser

 

Baluku Geoffrey: Pamoja festival vient du mot «Pamoja» qui est un mot en Swahili qui signifie «ensemble»; rassembler les gens. Le Burundi regorge de multiples talents, des talents musicaux. Mais depuis des années, les artistes avaient essayé de faire quelque chose ensemble. Et Pamoja Festival est aussi une autre occasion pour nous d’essayer et d’amener tous les genres musicaux ensemble: Hip Hop, R’n B, Pop et Rock, nous tous sur une même scène et célébrer la musique positive. Talentueux comme les burundais le sont, ce sera l’occasion pour eux  et pour le monde de voir les dons qu’ils ont. Alors Pamoja Festival est une plateforme pour mettre en valeur les dons que Dieu a donnés au  Burundi. Les gens d’autres pays, ils sont juste là pour soutenir les burundais pour le pas déjà franchi. Les Kenyans l’ont fait, les Ougandais l’ont fait, les Rwandais ne l’ont pas encore fait, mais nous burundais, avons l’intention de le faire et nous voulons que le monde entier vienne au Burundi chaque année au mois de Juillet pour le Pamoja Festival. Nous voulons que Pamoja Festival soit  un nouvel événement qui va se produire chaque année en Juillet.

Comme  c’est la première fois, Pamoja Festival s’étendra seulement sur un jour, probablement l’année prochaine, ce sera plus d’une journée en fonction de la façon dont tout va se passer. Nous savons que la musique est un langage universel. Tout le monde écoute de la musique et nous voulons célébrer la musique positive; la musique qui parle à votre âme, la musique que vous célébrez et profiter des dons de différents jeunes talentueux au Burundi. Voilà pourquoi nous avons créés Pamoja Festival: amener les artistes ensemble, avec un même esprit.

 

Akeza.net: En tant qu’organisateur de l’évènement, quels sont tes attentes ?

Baluku Geoffrey: Eh bien, je m’attends à l’excellence. J’aime les bonnes choses, tout le monde aime les bonnes choses. J’attends que les gens passent un bon moment au festival,  des gens  qui célèbrent,  qui sourient, et qui sont heureux,chose qui est non négociable.

Les artistes se préparent et sont prêts à tout donner. Pamoja Festival ressemble à la coupe du monde de la musique au Burundi; où tous les artistes se rassemblent et célèbrent dans cette grande place, avec un grand nombre de personnes. Essaie de t’imaginer : Des gens qui ont du plaisir, mains en l’air, en criant. Pour ceux qui aiment la musique lente, il y en aura, ceux qui aiment le rap, le pop, tout le monde va être servi.

 

Akeza.net: Pourquoi  Pamoja Festival devraient intéresser les gens ?

 

Baluku Geoffrey: Je devrais vous poserpourquoi ne devraient-ils pas être intéressés par un tel événement? Il n’y a aucune raison de ne pas l’être. Pour tout pays visant  à aller de l’avant, tout doit aller de pair: le divertissement,la politique, les affaires,  l’industrie du cinéma et de la musique. Donc, la musique doit aller de l’avant. Un pays se développe quand tout le monde se développe. Nous, les jeunes avons beaucoup de talents. Cela me fait vraiment mal de voir des burundais  talentueux au Kenya,  au Rwanda et aux États-Unis sans base solide au Burundi.

La Jamaïque a beaucoup de bons artistes. Ils investissent en Jamaïque, mais ils sortent du pays et vont chanter ailleurs. Pourquoi Burundi ne peut pas le faire? Parce que les dons proviennent ici de toute façon.« Ibintu birakomeye canne, bizobabishushe».

 

Akeza.net: Y aurait-il un détail qu’on devrait savoir ?

 

Baluku Geoffrey: Il y a un artiste qui viendra du Rwanda. Nous voulons que chaque année soit différente. Attendez-vous qu’à chaque année on place Pamoja Festival a un niveau supérieur. Mais nous ne pouvons pas faire tout cela sans la grâce de Dieu. La principale chose que je veux que les gens sachent est le cœur qui est derrière tout cela, un cœur de rassembler tous les gens et de célébrer les talents ensemble.

 

Propos recueillis par Miranda Akim’ et Armand NISABWE

Comments

comments