Francine Niyonsaba sacrée «championne pour les enfants» par l’Unicef au Burundi

Francine Niyonsaba sacrée «championne pour les enfants» par l’Unicef au Burundi

Francine Niyonsaba, championne des enfants.©akeza.net

La première femme burundaise médaillée au Jeux olympiques Francine Niyonsaba  est sacrée par l’Unicef Burundi «Championne  pour les Enfants». Cela a été rendu officiel  quand la spécialiste de 800 mètre a effectué une descente dans l’espace ami de l’enfant à Kinanira 3 en compagnie de Sophie Léonard, samedi le 26/11/2016.

Nous sommes à Kinanira 3 à 14h30.Le soleil brille, la pelouse est verte, et les enfants repartis en ateliers bottent  au cuire, rient, s’amusent. Des encadreurs portant les couleurs de Play International  veuillent ou plutôt  jouent les  juges de lignes au profit de ces enfants.  Une tente  sur laquelle est imprimée Unicef est érigée aussi sur ce terrain. Bienvenus à l’espace Ami de l’Enfant de Kinanira 3.

20 minutes plus tard, un 4×4 fait irruption sur ce terrain. Il y a une mobilisation de toute part, la presse approche, les caméras s’allument. Francine Niyonsaba, la championne pour les Enfants arrive. Elle est reÇue par Alexis Bourges, chef de mission de Play International Burundi  qui lui souhaite la bienvenue  dans cet espace.

Francine Niyonsaba, championne dans les pistes professionnelles, est reçu comme une championne même dans l’espace des enfants.  Après un briefing, celle qu’on surnomme affectueusement Fara va visiter les ateliers. Elle se joindra dans l’atelier de handball. Francine Niyonsaba qui est devenu un modèle pour la jeunesse va attirer l’attention des enfants. Certains voulaient toucher à cette championne. La native de Ruyigi n’hésitera de demander aux enfants «ninde yifuza kuzoserukira igihugu ?» «Qui voudrait représenter le pays, ndlr ?». Et aux enfants qui l’entouraient comme une conquérante de crier tous machinalement «jewe,jewe, jewe» (moi, moi, moi, ndlr).

Sophie Léonard

Sophie Lénard,Représentante Adjointe de l’Unicef au Burundi.©Akeza.net

Nous sommes heureux de faire un partenariat avec Francine Niyonsaba…

Sophie Léonard, Représentante Adjointe de l’Unicef au Burundi nous  a fait savoir  l’objet de cette descente : «Nous visitons  l’un des 49 Espaces  Ami des enfants, des lieux mis en place comme un espace protecteurs, un environnement où les enfants peuvent retrouver du réconfort. C’est facile d’apprendre aux enfants la tolérance, les amener à intégrer les valeurs de l’humanité. Francine Niyonsaba  a accepté de collaborer avec nous. Elle est championne pour les enfants. On est vraiment heureux de faire ce partenariat à l’Unicef Burundi, car ça permet  de montrer une image d’espoir aux enfants,  leur montrer que c’est possible de réussir, que c’est possible de s’en sortir tout en intégrant  certaines  valeurs  que le sport véhiculent» a-t-elle fait savoir.

Francine Niyonsaba portant cette fois les couleurs de l’Unicef s’est confié à nous. «C’est un privilège pour moi d’être ici en tant que championne des enfants dans cet espace.  Chaque enfant a le droit de s’épanouir, de se sentir protégé, aimé. C’est très important d’offrir à ces enfants un tel espace, et il est de notre devoir de donner espoir aux enfants, afin que ces derniers réalisent leurs rêves», a dit celle qui a été décorée par le Président de la République au nom du peuple Murundi.

Francine Niyonsaba s’est également jointe aux enfants dans la course qui a clôturé cette journée. Les enfants  étaient super heureux de devoir courir aux côtés de celle qui a rendu fier toute la nation lors des Jeux Olympiques de Rio  2016.

En marge de cette descente, Francine Niyonsaba s’est conduite comme une vraie championne. Tandis qu’une foule d’enfants suivaient le moindre de ses pas, elle en a profité pour glisser des mots de patriotisme, de détermination à la jeunesse. Il y en a un qui s’est confié à elle, lui disant qu’il n’avait plus goût à la vie.  La star a pris sa main, a fait quelques pas avant de lui montrer que tout est possible. L’enfant était ému.

Une chose est sûre. Cette journée  marquera  ces enfants,  pour avoir  côtoyé, parlé, posé avec Francine Niyonsaba. N’est-ce pas qu’elle est leur championne ?

Armand NISABWE

Comments

comments