Francine Niyonsaba : «C’est un honneur pour moi et pour ma nation»

Francine Niyonsaba : «C’est un honneur pour moi et pour ma nation»

Francine Niyonsaba.©DR

La vedette burundaise Francine Niyonsaba a secoué la toile en décrochant une médaille d’or au championnat du monde en salle à Portland. Dans la foulée, elle a vite annoncé sur son compte facebook qu’elle allait s’exprimer plus tard sur sa victoire. Chose dite, chose faite, Francine Niyonsaba  dit «Fara» s’est exprimée.

«J’ai décroché la médaille d’Or pour ma patrie. C’est un peu difficile de m’exprimer sur ma gratitude mais je voulais dire que c’est un honneur pour moi, c’est un honneur pour toute la Nation. Je suis très fière de porter les couleurs nationales», a-t-elle introduit son mur tout en remerciant le bon Dieu.

«C’est la deuxième médaille d’Or pour le Burundi»

Francine Niyonsaba a poursuivi en annonçant sa médaille. «C’est une médaille d’Or pour les championnats du monde en salle 2016, c’est la deuxième médaille d’Or pour le Burundi après Venuste Niyongabo à Atlanta depuis 1996 lors des JO». Et d’ajouter qu’elle lui (Venuste Niyongabo,ndlr) donne toujours du respect.
Dans son message, Francine Niyonsaba affectueusement appelé «Fara» a rendu hommage à son compère lui-même athlète Antoine Gakeme. « Respect pour  Antoine Gakeme il avait décroché la médaille d’argent la veille de mon grand rendez-vous, il a ouvert la porte et j’ai fermé. C’est fantastique», continue-t-elle.

Francine Niyonsaba est consciente de l’enjeu de ce championnat. «Alors je pense, c’est une clé pour moi je suis dans une période de bien préparer un grand rendez-vous pour les prochain jeux olympiques en Août 2016 à Rio».

La championne du Burundi a terminé son mot adressé au public en rappelant qu’elle assume seule ses charges. Mais ça ne me décourage pas, dit-elle, je garde l’espoir, mon objectif ne changera pas.

Armand NISABWE

Comments

comments