Football:Ahcene Aït-abdelmalek, nouveau sélectionneur du Burundi

Ahcene Aït-Abdelmalek, nouveau sélectionneur du Burundi, au milieu de Jimmy Ndayizeye, et le Vice-Président de la FFB.©Akeza.net

Ahcene Aït-Abdelmalek, nouveau sélectionneur du Burundi, au milieu de Jimmy Ndayizeye, et le Vice-Président de la FFB.©Akeza.net

 

L’avenir de l’équipe nationale repose désormais entre les mains d’un nouveau sélectionneur, l’algérien Ahcene Ait Abdelmalek. Ce dernier a tenu ses premiers contacts, avec la presse sportive.

 

Dans sa conférence, Ait-Abdelmalik s’est adressé clairement à la presse.” Je ne suis pas nouveau dans ce métier, peut être ma tête elle est nouvelle chez vous. Ne donnez pas de fausses informations, n’écrivez pas des articles sans me consulter. Je suis à votre disposition. Je veux du respect mutuel.”

 

Le nouveau sélectionneur a un contrat de 24 mois. Il a été recruté via l’entreprise de management sportif SkyPro. Il affirme qu’il va garder le même staff technique, à savoir Cedric Kaze, Jimmy Ndayizeye, et Amidou Hassan. Le nouveau sélectionneur n’a pas voulu dévoiler son salaire. Il ne promet pas également monts et merveilles. ” Je ne vais pas dire aux gens qu’on va tout gagner. On est là pour tout construire.”

 

Qui est Aït-Abdelmalek ?

 

Ahcene Aït Abdelmalek est un entraîneur et formateur de football, titulaire d’un diplôme UEFA (diplôme d’entraîneur professionnel international). Né en Algérie, il a fait ses études universitaires à Dijon, avant d’aller s’installer à Francfort où il a été recruté pour exercer au sein de l’Académie de Eintracht Frankfurt.

 

Aujourd’hui, il est sélectionneur du Burundi. Sa plus importante participation en tant que coach a été avec la Ligue des champions africaine, en 2010, avec le Djoliba de Bamako. Il avait terminé vice-champion du Mali, en atteignant les demi-finales de la Coupe du Mali. Il a travaillé également au sein de clubs algériens dans la formation des jeunes, entre autres à la JSK, en 2000-2001, à l’ASMO et l’USMH.

 

Sélectionneur à double vocation

 

Il a la vocation d’un formateur, mais aussi celle d’un entraîneur, parce que pour l’être, il faut maîtriser des aspects liés à la formation d’un joueur : l’aspect physique, l’aspect technique et l’aspect physiologique.

 

Il a joué au football lorsqu’il était jeune, mais il n’a pas pu embrasser une carrière professionnelle à cause de ses études supérieures et de certaines obligations familiales. Il fallait choisir entre les études et le football, et comme il n’y avait pas beaucoup de moyens dans le football à l’époque, il avait opté pour les études. Il s’est est donc contenté de jouer en amateur dans des équipes de la Division régionale et un peu en Deuxième division.

 

Armand NISABWE

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.