Football : Pourquoi Mohamed Amissi a-t-il quitté Nac Breda ?

Football : Pourquoi Mohamed Amissi a-t-il quitté Nac Breda ?

A seulement 19 ans, le jeune international burundais Mohamed Amissi se distingue par la qualité de ses dribbles et un style de jeu hors du commun. Evoluant actuellement dans la première division néerlandaise (Heracles Almelo), cet ailier gauche venait de passer 5 ans à Nac Breda de la Hollande. Un changement qui suscite des interrogations. Selon lui, c’est une question de meilleur plan.

Amissi fait son entrée à Nac Breda en 2014. A ce moment, il vient fraîchement du club belge RSCA Anderlecht Jugend à l’âge de 14 ans. Pendant la saison 2014-2016, il intègre la section des plus jeunes à Nac Breda Formation. Grace à ses performances, il va gravir des échelons en vitesse.

Autant dire que l’amour du ballon rond coule dans ses veines depuis le bas âge. De 2016 à 2017, il passe dans la sélection des moins de 17 ans de son club. Quand il décide de quitter Nac Breda pour Heracles Almelo pour un contrat de 2 ans (un club de première division néerlandaise) le 13 août dernier, Amissi évoluait déjà dans les moins de 19 ans (de 2017-2019).

Contacté par notre rédaction, Amissi s’explique sur ce changement « J’ai choisi de changer de club parce que Heracles évolue en première division et c’est un club qui aime bien travailler avec les jeunes joueurs et il m’aide beaucoup », confie-t-il. « Heracles a un meilleur plan pour moi que Nac Breda ». Cherchant à connaître ces plans, ce jeune se garde de tout commentaire. « Je ne peux rien dire de plus ».

Des sources concordantes affirment que le joueur aurait changé parce que son ancien club (Nac Berda) a été relégué en deuxième division cette année. Une chute, qui selon elles, n’a pas plu à ce jeune talentueux, qui rêve un jour de porter le brassard de capitaine en sélection nationale burundaise.

Jusqu’où compte-t-il aller?

Amissi a prouvé son savoir-faire lors de son premier match pour le Burundi dans le cadre de la CAN des moins de 20 ans en février dernier. Le Burundi croisait le fer avec le Congo-Brazzaville à Bujumbura. Amissi a régalé grâce à sa qualité des dribbles et ses percés. Tout le stade était aux anges face à la technique de ce jeune. Certains sont allés même jusqu’à le surnommer le Neymar du Burundi.

Bénéficiant d’une opportunité de participer à sa toute première CAN sous les couleurs de son pays, Amissi confie que ça lui a permis d’acquérir une certaine visibilité. « De nombreux clubs ont commencé à me chercher et j’ai choisi celui qui était le mieux pour moi ».Toutefois, il garde un œil sur son pays. « Mon souhait est de qualifier le Burundi à la coupe du monde 2022 ».Avec son nouveau club (Heracles Almelo), Amissi a un objectif clair, « être joueur titulaire ».

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments