Football : Le père de Brandon Chebby s’exprime sur l’envoi de son fils au Burundi

Football : Le père de Brandon Chebby s’exprime sur l’envoi de son fils au Burundi

Brandon Chebby.©DR

Ils sont nombreux à réagir sur la venue du jeune anglo-burundais Brandon Chebby pour rejoindre les rangs des « Fighters » (Aigle Noir, première division burundaise). La nouvelle a vraiment enflammé la toile. Les uns se demandaient comment est-il possible de quitter l’Angleterre (réputé pour son bon football) pour un championnat burundais (qui est encore à mi-chemin). Au moment où d’autres parlaient d’une chute libre ou encore d’une infox. Afin de lever toute polémique, la rédaction d’Akeza.net s’est entretenue avec le père de Brandon. Warren Chebby, de son nom a pris soin de confirmer l’information avant de nous étayer sur les raisons.

« Oui c’est la vérité. J’ai envoyé mon fils au Burundi pour qu’il puisse évoluer dans le championnat local « Primus League » au sein du club Aigle Noir. Je reste convaincu que ce club, vu ses capacités, va contribuer à propulser sa carrière. J’aimerais aussi qu’il s’imprègne de la culture et des coutumes burundaises. Qu’il apprenne beaucoup plus sur le pays de ses ancêtres. En plus Brandon est aussi très enchanté de jouer au Burundi », affirme Warren Chebby, ce natif de Kayanza et ancien défenseur du club Zèbre.

Pour la petite histoire, aujourd’hui, Warren travaille avec des sportifs anglais en tant que préparateur physique. Il possède également une académie de football « Gitega Academy » basée en province de Gitega.
Si le public s’inquiète d’une possible régression du jeune Brandon, son père lui le conçoit dans un autre angle. Il tranquillise : « Le fait de le faire venir au Burundi n’est pas un faux pas. Il ne va pas baisser le niveau. Je sais que le football africain est très différent de celui de l’Europe. Mais j’aimerais qu’il se familiarise avec les deux. Il a déjà signé son passage dans plusieurs académies anglaises. Mais ici il y a beaucoup de distractions. Je voudrais qu’il évolue dans un autre environnement que le sien. En outre, je veux qu’il expérimente la vie difficile », martlète-t-il.

En dépit du niveau du championnat local « Primus League » qui se cherche encore, Warren Chebby ne doute pas que son fils pourra bien évoluer. Son fils a déjà servi dans la sélection nationale burundaise des moins de 20 ans. Ce n’est donc pas sa première fois au Burundi. A son niveau actuel, Brandon a déjà signé son passage dans plusieurs clubs anglais (soit de 3ème, 4ème ou 5ème divion,etc), nous dit son père. Notamment au sein des Sky blues FC, Portsmouth FC, Southsmpton School boy, Eastleigh FC (qui lui a offert une bourse en sciences sportives et d’où il est sorti diplômé) avant d’être sollicité dans les rangs de Stonham AFC (son dernier club). « Après son aventure sous les couleurs de Stonham AFC, il y a un autre club qui le cherchait Sholing FC mais je n’ai pas voulu le laisser y aller ». Selon toujours son père, ce jeune compte passer une année au sein des Noirs et Blancs de Makamba.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments