Football: Le Burundi honoré d’abriter (pour la première fois) le séminaire FIFA Forward sur les infrastructures

Football: Le Burundi honoré d’abriter (pour la première fois) le séminaire FIFA Forward sur les infrastructures

Ce mercredi 25 septembre 2019 à Roca Golf Hôtel, la FFB a procédé à l’ouverture du séminaire FIFA Forward sur le développement des infrastructures de football. En présence du chargé des infrastructures au sein de la FIFA, Daniel KREBS, plus de 15 pays africains francophones participent à cette activité qui va s’étendre sur 2 jours soit du 25 au 26 septembre 2019.

Après la réunion qui s’est tenue récemment au Malawi et qui concernait les pays anglophones, le Burundi est le deuxième pays au niveau africain à abriter ce séminaire à caractère international sur les infrastructures. Il s’agit d’un volet qui s’inscrit dans le cadre du programme FIFA Forward, initié depuis 2016 par cette instance, en vue de révolutionner le développement du football sur toute la planète.

Se tenant pour la 8ème fois au niveau mondial et 2ème fois en Afrique, ce séminaire a comme objectif de donner une vue globale sur les idées des infrastructures que les fédérations de football peuvent mettre en place. Mais également, c’est un cadre d’échanges visant à accompagner les pays désireux d’élaborer des projets d’infrastructures avec l’appui de la FIFA.

Le fait de choisir le Burundi pour abriter ce séminaire de 2 jours n’est pas un fruit du hasard. Prononçant son allocution, Daniel Krebs, chargé des infrastructures au sein de la FIFA soutient que le Burundi est l’un des meilleurs élèves en matière d’infrastructures de football. « Nous sommes contents et fiers de la FFB sur le fait qu’elle a bien utilisé les fonds alloués au programme FIFA Forward en développant les infrastructures de football dans son pays. Elle a mis en marche une stratégie consistant à équiper les terrains de gazons synthétiques qu’ils utilisent dans les championnats. On sent vraiment l’impact de ce programme », dit-il.

 

Pour Samugabo Moustapha, deuxième vice-président de la FFB, c’est un sentiment de satisfaction d’accueillir cette riche activité au Burundi. « C’est un honneur que la FIFA a pris pour exemple le Burundi dans la tenue de ce séminaire. Les participants vont s’imprégner de l’expérience de notre pays en matière d’infrastructures, qui cadre avec la politique du pays de construction de stade ». Il renchérit en indiquant que la tenue de ce séminaire au Burundi est un atout pour le football local quitte à ce que les projets qui seront soumis prochainement à la FIFA auront bonne réception et pourront être financés à la va vite. Ajoutant de passage, dans son mot d’accueil, que la FFB se réjouit de la confiance témoignée par la FIFA dans le choix du Burundi.

Ce sera donc deux jours de formation et de partage d’expérience sous l’égide d’Experts et Consultants internationaux de la FIFA présents pour accompagner les participants. Moustapha ne doute pas que c’est une aubaine pour les fédérations présentes parce qu’elles vont en tirer le maximum de connaissances afin de développera les infrastructures dans leurs pays respectifs.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments