Football : Laudit Mavugo, le mal aimé de l’équipe nationale ?

Football : Laudit Mavugo, le mal aimé de l’équipe nationale ?

Laudit Mavugo.©Adrenaline

Ancien meilleur buteur du championnat local « Primus League » où il bat le record avec 62 buts en 60 matches, Laudit Mavugo pointe parmi les meilleurs attaquants(avant-centre) de l’histoire du football burundais. Evoluant présentement sous les couleurs du club Napsa Stars (dans la première division zambienne /Super League), Laudit (26 ans) compte parmi les meilleurs buteurs de ce championnat. En dépit de ses bonnes performances à l’extérieur, la sélection nationale ne lui donne pas du crédit. Il est de temps en temps convoqué mais ne joue pas, quand bien même il fait parler de lui sous d’autres cieux. Pourquoi donc ? Serait-il le mal aimé de l’équipe nationale ?

« Beaucoup de gens se posent cette question. Moi aussi je me la pose incessamment mais sans aucune réponse. Cela fait un bon moment que je ne suis plus aligné dans l’ossature de départ chez les Intamba. Ça me fait vraiment mal, vu que je suis en forme et que j’évolue bien dans mon club », confie-il, attristé.

Natif de la zone Nyakabiga, Laudit fait ses débuts dans le football grâce à son grand frère Mavugo Abdoul. C’est celui-ci qui le pousse à aimer le foot, dit-il. A l’âge de 11 (en 2004), il intègre la 4ème division au sein du club Solidarité. Il y évoluera pendant 3 ans.

Son parcours           

Laudit est passé par un bon nombre de championnats. Du Burundi au Rwanda en passant par la Tanzanie jusqu’en Zambie où il évolue actuellement, Laudit Mavugo s’est fait remarquer. De 2007 à 2010, il évolue chez Atletico olympique de Nyakabiga. Ses performances impressionnent et lui valent un passage au club Muzinga Fc pour une saison (2010 à 2011). En 2011, il s’envole au Rwanda et signe avec Police Fc qui l’accueille pour une saison (2011-2012). Là-bas aussi, il s’illustre si bien qu’il est élu 2ème meilleur buteur avec 12 buts. La saison suivante (2012-2013), il rejoint As Kigali avec lesquels il remporte la « Peace Cup » avant d’intégrer Kiyovu sport, toujours au Rwanda (2013-2014).

Après 4 ans au Rwanda, il décide de retourner au bercail et signe avec Vital’O Fc(le club le plus titré du Burundi) pour 2 ans (de 2014 à 2016). Les 2 saisons sous les couleurs des Mauves et Blancs furent fructueuses pour ce numéro 9. Il parvient à battre le record du plus grand nombre de buts marqué dans 2 saisons avec 62 buts en 60 matches de la Primus League. Une première dans l’histoire. A côté, il remporte 3 coupes avec Vital’O. A la maison, il laisse une histoire.

Les appétits de Simba Sports de la Tanzanie l’attirent vers lui. Pendant 2 saisons (2016 à 2018) chez les Simba, il est élu 2 fois meilleur joueur du championnat tanzanien et remporte le Azam Confederation Cup. Par la suite, il prend le cap vers Napsa Stars en première division zambienne où il évolue jusqu’à l’heure actuelle pour un contrat de 2 ans depuis 2018. L’année dernière, il est élu meilleur buteur de la saison avec 10 buts.

Le Paradoxe Laudit

Laudit fait partie de ces joueurs mal‐aimés chez eux mais adulés à l’étranger. Depuis que le foot existe, on en a vu des comme ça. Mine de rien, Laudit évolue dans un championnat classé 10ème au niveau africain. Laudit avait intégré pour la première fois la sélection nationale senior en 2010. Mais aujourd’hui, quand il est convoqué, il reste la plupart des cas collé sur le banc de touche. « Gushusha agatebe » (chauffer le banc) comme disent les journalistes burundais des sports. « Je suis convoqué mais je ne joue pas. Alors que je suis en forme », se plaint-il.

A force de vivre ce paradoxe, Laudit s’en accommode de plus en plus. « J’essaie de normaliser la situation et je l’appréhende de façon simple car cela me permet de continuer à bosser dur dans mon club ». Néanmoins, il livre un regard sur les mauvaises performances de la sélection nationale. « Nous avons un bon effectif mais il faudrait qu’avant de convoquer les joueurs, le coach prenne le temps de les suivre dans leurs clubs et non pas miser sur les noms. De plus, il faudrait également préparer des matches pour que les joueurs puissent se familiariser. Parallèlement, il conviendrait de rehausser le niveau du championnat local pour constituer une pépinière », suggère-t-il.

Laudit Mavugo n’a été convoqué ni pour le match contre la RCA ni pour celui contre le Maroc, tous les deux comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021. Dans l’entre temps, ce garçon vient de signer un doublé lors du match qui opposait son club au Kabwe YFA (lequel s’est soldé sur un score de 3-0) la semaine dernière.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments