Football féminin: La sélection nationale féminine U17 promet un bel avenir

Football féminin: La sélection nationale féminine U17 promet un bel avenir

Il s’agit d’une sélection qui est encore très jeune. Prenant part aux différentes compétitions internationales (comme le CECAFA Girls U17 en 2019 et tout récemment les éliminatoires de la Coupe du Monde Féminine U17 2020 de la FIFA), les jeunes Intamba ont manifesté de l’engouement et de la détermination pour ce jeu. Malgré leur jeune âge et un niveau encore gestatoire, cette sélection a prouvé qu’elle peut faire mieux. Un constant partagé avec Daniella Niyibimenya, coach de cette sélection, qui ne doute pas que cette jeune sélection pourrait être une bonne pépinière pour les Intamba Dames senior.

Combattives, courageuses, ambitieuses, que sais-je encore ? Tels sont les qualificatifs qu’on peut attribuer à la jeune sélection nationale féminine des U17. Elle ne se constitue que l’année dernière (2019) à un mois du début du CECAFA Girls U17 qui a eu lieu en Ouganda. Ce fut donc une première sortie durant laquelle cette sélection encore novice s’est bien illustrée en se classant 4ème en ex aequo de points (7 points) avec le Kenya (à la 3ème place).

Malgré leur performance au CECAFA, leur passage aux éliminatoires de la Coupe du Monde Féminine U17 de la FIFA 2020 n’a pas laissé une bonne empreinte. A l’aller (5-1) et au retour (1-0), la sélection a été étrillée par la Tanzanie. Ce qui a ainsi effacé tout espoir de s’engager sur le chemin du second tour.

En dépit de cette élimination, Daniella ne jette pas l’éponge et parle d’un manque d’expérience de la part de sa jeune sélection. « C’est une sélection qui est encore à ses débuts. Elle n’est pas habituée aux compétitions internationales. C’est pourquoi on ne peut pas se comparer à des sélections qui ont plus d’expérience que nous. Elles disputent des matches amicaux, ce que nous, nous n’avons pas. Elles prennent suffisamment de temps de préparation. Donc, on ne peut pas avoir toutes les choses si vite, cela nécessite un bon moment de préparation parce que notre championnat est encore bas. L’essentiel est de continuer et d’arriver loin », indique-t-elle. Le manque de coordination, de cohésion et du rythme dans le jeu ainsi qu’une attaque qui peine à déborder freinent les poulains de Daniella.

D’une composition de joueuses d’apparence jeunes et qui toutes évoluent localement au sein des clubs féminins Rainbow, Fofila PF, Inyage Fc, CSA Gatumba, la Colombe Fc, Onze Etoiles,Ubuntu women Fc,Arena stars,Etoile du matin et Lionne Fc, la sélection des U17 promet un bel avenir. Bien que le football féminin au Burundi ne soit pas encore développé, ces pépites pourraient bien sortir du lot. « Elles ne font pas encore d’étincelles mais elles sont sur une bonne route, nous dit Daniella ».

Et de renchérir: « Les joueuses assimilent vite ce qu’elles apprennent. Elles montrent de la passion et de la détermination dans le jeu. Elles ont vraiment soif d’apprendre. C’est ce que j’apprécie chez elles. Mais techniquement, elles ont encore des choses à apprendre. Comme elles évoluent déjà dans les clubs, elles devraient s’entrainer au moins 2 à 3 fois dans la semaine pour monter le niveau ». Ce qui serait une lueur d’espoir pour le Senior Dames…

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments