Flambeau de l’Est passe au 1/16 de finale de la ligue des champions

Flambeau de l’Est  passe dans au 1/16 de finale  de la ligue des champions (www.akeza.net)

Flambeau de l’Est passe dans au 1/16 de finale de la ligue des champions (www.akeza.net)

Le très jeune club de Ruyigi Flambeau de l’Est continue d’écrire petit à petit les lignes de son histoire. A sa première participation en ligue des champions africaine, le club qui est à sa 3ème année en ligue A vient de faire le premier pas, en éliminant le Diable noir du Congo Brazza. Pourtant, sur le papier, ce dernier avait plusieurs chances de passer. Au match aller, Flambeau de l’Est avait gagné sur un score de 1-0, tandis qu`au match retour disputé samedi dernier, les 2 formations se sont neutralisés à 1-1. Pour le prochain match , Flambeau de l’Est aura à faire face à un autre club géant du Cameroun COTON SPORT de Garoua.

 

Les choses étaient rudes pour l’équipe d’ARAKAZA Mac Arthur dès le coup d’envoi. A la 28ème minute, ouverture du score de la part des Congolais du Diable noir. Cela n’a pas pour autant inquiété les hommes de Niyungeko Olivier, car ils n`ont pas perdu le contrôle en dépit de leur jeunesse, et le manque d’expérience en grande compétition. Pour la 2ème partie du match, les joueurs de Flambeau de l’Est sont venus avec  une détermination totale. Leur qualification étant  en jeu, et il ne fallait pas s’incliner. Alors que les amateurs du cuire présents au stade pensaient  déjà aux tirs au but, Omar Moussa va surprendre le public en marquant à la 87ème minute le but libérateur.

 

Dommage d’être éliminé par les petits

Pendant que le match s’acheminait à sa fin, les joueurs du Diable noir sur le banc de touche pleuraient déjà. Ils étaient abattus. Il fallait attendre leur départ pour  voir comment certains pleurnichaient. Néanmoins, leurs larmes  manquaient de fair-play. «Nous venons d’être éliminés par une équipe faible», disaient- ils. Ce sera ses mêmes propos que leur entraineur répétera aux journalistes sportifs sur place. Il a préféré dénigrer l’adversaire, faisant semblant d’oublier  que « cette même équipe faible » les avait battus devant leur public au Congo.

 

Encore une fois, à la fin du match, le public a envahi la pelouse. Il est vrai que les spectateurs n’étaient pas dangereux, mais ceci est strictement interdit. Cela pourrait engendrer une fermeture temporaire du stade par la CAF.  Au juste , que font ces policiers au stade ?

 

Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.