Fiston Abdoul Razzak s’exprime sur les défaites des Intamba mu Rugamba

Fiston Abdoul Razzak s’exprime sur les défaites des Intamba mu Rugamba

Si les défaites enregistrées par la sélection nationale ces derniers temps sont pour les uns des performances en decrescendo des joueurs et pour les autres révélateur de l’incapacité du coach Alain Olivier Niyungeko, pour Fiston Abdoul Razzak, attaquant-vedette des Intamba, il y a une autre raison. Au-delà de toute la polémique derrière, Fiston parle d’un manque de cohésion et d’esprit combatif dans l’équipe.

Tout part de la disqualification du Burundi face à la Tanzanie lors du match comptant pour le tour préliminaire de la coupe du monde 2022. Une rencontre qui a choqué encore une fois les amoureux du ballon rond après la débâcle de la CAN2019, parce que le Burundi a perdu in extremis sur des tirs au but.

Lire aussi : Intamba mu rugamba : Révérien Ndikuriyo met les choses au clair !

Que ce soit du côté des internautes ou des analystes qui suivent de près le football burundais, chacun a eu un mot à dire sur les dernières performances de l’équipe nationale. Mais du côté des joueurs, pas de réactions jusque-là.
Fiston Abdoul Razzak, attaquant-vedette des Intamba se confie : « Perdre face à la Tanzanie nous a vraiment fait très mal et nous a découragé un peu. Mais c’est la chance seulement parce qu’au regard des buts encaissés, ce n’était que des erreurs de communication entre la défense et le gardien. Au niveau des tirs au but, il n’y a pas de technique même les meilleurs joueurs peuvent perdre. Rien n’est gagné à l’avance. C’est une question de chance. Qu’ils arrêtent de se vanter comme quoi ils jouent très bien, mieux que nous ».

Néanmoins celui que l’on surnomme « 4G » livre un regard sur l’équipe , qui de son point de vue manque de cohésion et d’esprit combatif. « Pendant les éliminatoires de la CAN, on chantait l’unité mais aujourd’hui nous avons perdu la cohésion et l’esprit de combat dans l’équipe. A cette époque, je me rappelle, quand tu regardais chaque joueur sur terrain, c’était la détermination qui se lisait sur les visages. Nous aimerions revenir sur nos principes pour souder l’équipe ».

Lire aussi : INTAMBA MU RUGAMBA : les défaites, est-ce la faute du coach ou pas ?

Revenant sur ceux qui s’en prennent au coach, Fiston n’y va pas par quatre chemins. Il indique que le coach a fait beaucoup de bonnes choses par rapport à ses prédécesseurs et qu’il a réussi là où les autres ont échoué, « la qualification à la CAN ». Il renchérit en disant que si le coach n’a pas été à la hauteur pendant la CAN, il faut le comprendre, c’était sa première fois. Et si l’équipe perd un match, ce n’est pas la faute au coach mais c’est pour toute l’équipe.
Fiston ne s’empêche pas de saluer la bonne performance de nouvelles recrues. Avec elles, dit-il, l’équipe est bien construite et il reste confiant qu’ensemble ils feront mieux.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments