Fête de la musique 2018 : le rendez-vous qu’il ne fallait pas manquer !

Fête de la musique 2018 : le rendez-vous qu’il ne fallait pas manquer !

Fête de la musique 2018 : le rendez-vous qu’il ne fallait pas manquer ! ©Akeza.net

Comme pour chaque édition, l’Institut Français du Burundi ouvre ses portes au grand public qui vient s’ambiancer au rythme de la musique urbaine et traditionnelle. Pour cette année, les spectateurs ont applaudi les mots et paroles d’amour des slameurs, la rapidité et précision du collectif de dessinateurs YTE et les prestations de nombreux chanteurs.

Pour fêter l’arrivée de l’été, les Français célèbrent depuis 37 ans la Fête de la Musique. Un événement instauré par Jack Lang, ministre de la culture, en 1982 et devenu incontournable aujourd’hui. Au Burundi, la fête de la musique a été célébrée le 23 juin à l’Institut français du Burundi. Le public a pu applaudir différents talents entre autres Yves Kami, Sikiliza Band, Kolly the Magic, AKIWACU Band et tant d’autres.

Assis à même le sol, attablés ou debout en secouant leurs bouteilles et criant de joie, les mélomanes ont eu droit au slam comme entrée. Pour donner le ton à la journée, le groupe Afro Talent Music Band a fait sensation avec « Ndakunda Uburundi », une chanson qui prône la beauté du Burundi.

Comme nous l’a expliqué Stéphanie Soleansky, Directrice-déléguée de l’Institut, la fête de la musique s’inscrit dans l’ordre d’encourager la diversité et l’échange entre cultures.

Pour Suzan Kerunen, artiste venue d’Ouganda , c’était une belle expérience de jouer au Burundi pour la première fois et d’être si bien reçue « Cela fait une semaine que je suis au Burundi. Et cela a été un réel plaisir. Pendant toute la semaine, j’ai eu la chance de rencontrer et de travailler avec d’autres artistes burundais grâce à la fête de la musique. Aujourd’hui, on ne célèbre pas que la musique, on célèbre la vie parce que la musique c’est la vie »

« Ici au Burundi, on se réjouit parce que c’est une occasion de partager les expériences mais aussi se développer. Pour nous, la fête nous édifie et cet échange de culture nous permet de rompre les barrières qui séparent les sociétés » affirme Yves KAMI.

Quoi de mieux qu’une fête qui lance en beauté la saison estivale, sous le soleil et en musique ?

Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle édition !

Retrouvez l’édition 2018 de la fête de la musique sur AKEZA WEB TV.

 

Miranda AKIM’

Comments

comments