FESTICAB 2014 :2ème forum du réseau de film est-africain à Bujumbura

Lors de l’ ouverture officielle du 2ème forum (www.akeza.net)

Lors de l’ ouverture officielle du 2ème forum (www.akeza.net)

Le Festicab, c’est aussi l’occasion de dresser un grand réseau de film, toujours dans l’optique d’  épanouir le cinéaste. Comme prévu bien avant la tenue de la 6ème édition du FESTICAB, en date du 18 au 20 juin, le  Burundi abritera le 2ème forum du réseau de film est-africain. Une opportunité pour ces professionnels d’analyser ensemble le développement de leur métier, afin d’avoir une grande industrie de film dans notre région.

 
Lors du début de ce forum, Ngabo Léonce le président à l’intérim de cette organisation, a souhaité la bienvenue à tous les invités en provenance de la communauté est-africaine. Par après, il a tracé d’une façon brève le parcours de l’East african film network (EAFN). Ngabo Léonce  a annoncé que desormais ce réseau est agrée  au sein du ministère de l’intérieur. Ce président à l’intérim n’a pas oublié de remercier en générale les burundais et particulièrement  les médias burundais pour leur soutien remarquable.

 

Léontine Nzeyimana, la ministre  ayant en charge l’intégration burundaise dans la communauté est-africaine dans son discours,  a remercié tous ceux qui ont organisé ce 2ème forum. Elle a rappelé  que la communauté est-africaine a dans ses missions, le souci de développer la culture, en donnant l’exemple parlant du JAMAFEST. « L’industrie du film pourrait aider à éradiquer  la pauvreté, en créant de l’emploi. La majorité de  la population  de la communauté est-africaine, est dominé par les jeunes. Nous reconnaissons que le réseau de film peut générer des revenues, mais aussi peut diversifier notre culture. » Annonçait Léontine Nzeyimana.

 

Ngabo Léonce a passé en revue l’intérêt commun de ce réseau de film. Ce dernier va briser les frontières  aux cinéastes. Tous les invités qui ont eu l’occasion de parler, ont souligné l’hospitalité que leur offre les burundais. Ngabo Léonce a été choisi pour présider  à  l’intérimaire ce réseau, au mois de février à Arusha.  A l’époque, ils venaient de se convenir sur les statuts de ce réseau.

 

Armand  NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.