Et voilà le jour tant attendu arrive…

Et voilà le jour tant attendu arrive…
Drapeau national (www.akeza.net)

Drapeau national (www.akeza.net)

Et voilà le jour tant attendu arrive au pays de milles collines,
Dans la joie et l’enthousiasme, sous un beau et doux soleil,
Le jour du 1er juillet, a une résonance particulière au Burundi,
Aujourd’hui, c’est le 50ème anniversaire de notre beau pays.

 

Burundaises, Burundais, oui, nous sommes tous concernés,
Fêtons tous ensemble, dignement, dans la paix et la joie,
Ce moment unique, très important, historique et mémorable,
De notre très cher pays, Souverain, Libre et Indépendant.

 

Beaucoup d’années de guère, de sang et de souffrance,
Beaucoup d’années d’espérance pour obtenir l’indépendance,
Des burundais ont souffert dépendant d’autres peuples étrangers,
A savoir les Allemands et les Belges, nos anciens colonisateurs.

 

Le peuple burundais, fier et résistant, a combattu les colons,
Il attendait depuis toujours, l’indépendance de leur Patrie,
Pour une cause noble, nos ancêtres se sont farouchement battus,
Pour être libres et indépendants, pour la souveraineté de notre pays.

 

Après absence de tout espoir, le jour tant attendu est enfin arrivé,
Les cris de joie et des tambours ont retenti dans tout le pays,
Enfin la délivrance de notre peuple d’une trop grande souffrance,
Grâce au sang des vaillants combattants, nos honorables ancêtres.

 

Mes chers compatriotes, savourons bien cet événement,
Fêtons ensemble en notre cœur, à la maison, sur la cour,
Dans la rue, dans le stade, dans le camps, dans la voiture,
Sur la place, à la radio, à la Télé, sur internet, etc………..

 

La célébration du 50ème anniversaire de notre indépendance,
Se veut un moment rassembleur et promoteur des valeurs,
Qui nous tiennent à cœur. Elevons nos voix et chantons,
Tous ensemble pour la gloire de notre pays, le Burundi.

 

Chacun de nous est convié à créer en soi et autour de soi,
Une bonne ambiance festive pour cette grande journée,
L’heure est venue de confirmer notre foi et amour patriotique,
En notre pays, en son futur, en notre devenir et en l’avenir.

 

Célébrons la fête paisiblement, dans l’amour du prochain,
Et dans l’espoir d’un avenir prospère et meilleur pour tous,
Solennellement disons en chantant bonne fête Burundi,
Bonne fête mon beau pays, bonne fête ma chère Patrie.

 

L’ indépendance, loin d’être l’acte isolé d’un seul jour,
Reste une conquête permanente, une lutte continuelle,
Nous devons donc consolider notre indépendance,
Préserver notre dignité d’un peuple souverain, uni et libre.

 

Aimons notre pays comme nous nous aimos nous -mêmes,
Et même encore plus. Donnons à notre pays le meilleur,
De nous-même, de notre talent, de nos connaissances,
De nos moyes, de notre temps, bref de notre amour.

 

Fêtons ensemble le cinquantenaire de notre joli pays,
Ensemble fêtons le 50ème anniversaire de l’accession,
De notre indépendance à la souveraineté internationale,
Commémorons tous notre liberté et dignité retrouvées.

 

L’avenir de notre Nation est en marche et la relève est faite,
Le Burundi réconcilié et rassemblé doit se construire,
Avec toutes ses filles et tous ses fils. Il a besoin des idées,
Du talent et de l’énergie de chaque burundais pour réussir.

 

Merci au Prince Louis Rwagasore, héro de l’indépendance,
De notre pays. Merci à tous nos ancêtres qui ont opposé,
Une résistance inoubliable à l’assujettissement de notre peuple,
Nous leur devons pour toujours gratitude et reconnaissance.

 

Respect pour les sacrifices de nos ancêtres, pères et mères,
Qui ont combattu bec et ongles contre les méchants colons,
Pour nous léguer un Etat souverain, libre et indépendant,
Nous leur devons pour toujours gratitude et reconnaissance.

 

Jamais nous n’oublierons pas combien a été décisive,
Leur contribution aux moments sombres et incertains,
Des colons. Nos braves ancêtres ont dit non à la colonisation !
Merci infiniment nos ancêtres, que vos âmes reposent en paix !

 

Les traîtres issus de notre société, aveuglés par des intérêts,
Personnels, n’ont jamais cessé, depuis, de conspirer avec,
Ces mêmes colons , pour empêcher au peuple Burundais,
D’accéder à une véritable indépendance politique et économique.

 

C’est notre devoir de poursuivre l’oeuvre de nos ancêtres,
Qui ont lutté et triomphé pour conquérir notre indépendance,
Il se sont révoltés contre la barbarie, des colons, contre le mépris,
Contre le fouet ,contre la torture ,Contre les assassinats en série.

 

En regardant l’avenir, je sens bien que notre lutte n’a pas pris fin,
Il n’est pas facile, en effet, d’édifier notre puissance au milieu,
Des visées impérialistes et des complots internationaux,
Nous avons devant nous une série de luttes pour vivre dignement.

 

L’indépendance, ce n’est pas une récompense, c’est une responsabilité,
Dans ce monde, l’indépendance est le privilège des puissants,
La seule garantie effective de la liberté, c’est encore et toujours,
L’indépendance financière et linguistique ( Notre chère Kirundi ).

 

Soyons fiers de notre pays et aimons-le de tout notre cœur !

Indépendance ! Oui ou non, on dépend toujours de son milieu !

Malheureusement l’homme dépendant, reste toujours manipulable,

Mais la véritable indépendance consiste à dépendre de qui on veut .

 

Fêtons ensemble le jubilé du 50ème anniversaire de notre indépendance,
En transmettant à nos jeunes générations, l’amour et la passion,
De vivre ensemble dans la paix, dans l’unité et respect mutuel,
C’est l’exigence pour notre bonheur, dignité et destin partagé,

 

Célébrons le cinquantenaire de notre indépendance dans la sérénité,
Respectons notre choix en faveur d’une Démocratie pluraliste et apaisée,
Laissant à chacun le plein exercice des droits et liberté attachées,

 

A la personne humaine, et le respect des lois et vote démocratique.

Merci Seigneur pour la paix et l’indépendance de mon pays le Burundi,
Merci pour la fin de grande souffrance coloniale et guerres entre frères,

 

Je t’aime infiniment mon si beau pays natal, tu es la plus chère des perles,

Tu es la lumière sur le front du temps, tu es ma belle maison éternelle.

Je suis fier d’être ton enfant, tu as pour toujours mon amour et mon cœur.

 

Par Nsengiyumva Minani Félicien ( Femi )

Général Femi de j’Abat

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.