Et si tous les hommes optaient pour une masculinité positive ?

Et si tous les hommes optaient pour une masculinité positive ?

Lorsque l’on parle de « masculinité positive », le terme reste encore difficile à comprendre pour la plupart des personnes. Ce concept assez nouveau est aujourd’hui au centre d’une campagne que mène l’Amicale des Musiciens du Burundi en association avec plusieurs organisations ainsi que le ministère en charge des questions de genre et l’ONU Femmes. En s’appuyant sur les talents des artistes, la campagne veut vulgariser une masculinité positive au profit de la promotion des droits de la femme au Burundi et de la lutte contre la COVID-19.

 

De quoi parle-t-on ?

Si l’on veut comprendre le concept de masculinité positive, il est important de comprendre le sens du mot masculinité. Par définition, ce mot désigne le caractère, les comportements stéréotypés correspondant à une image sociale traditionnelle des hommes. Ce terme est, malheureusement associé au caractère violent que l’homme peut avoir envers les femmes/filles. C’est dans le but de changer cette perception que le concept de masculinité positive a été conçu. De manière concrète la masculinité positive représenterait un ensemble d’actions pour faire participer les hommes et les garçons à l’avancement de l’égalité entre les sexes et à l’élimination de la discrimination et de la violence à l’endroit des femmes et des filles.

Cela sous-entend un réel changement de mentalité et de comportement des hommes. Il implique également une intégration des concepts d’égalité de genres et de respect des droits des femmes. L’adoption de pratiques favorisant l’intégration des femmes dans la gestion de la vie de la communauté est également l’une des choses qui caractérisent la masculinité positive.

C’est là la mission que s’est donné l’AMB au cours de cette campagne aux côtés de ses différents partenaires.

 

Comment le faire ?

Se reposant sur la musique, son atout principal, l’Amicale des Musiciens du Burundi a mobilisé ses membres dans « lutte pour la promotion et la protection des droits des femmes » à travers la masculinité positive. A travers une chanson, intitulé « Umukenyezi », l’AMB sillonne le pays pour faire passer leur message. La chanson écrite et chantée par les artistes Bernice The Bell, Sat-B et Kim Ced est une interpellation aux hommes pour plus de considération pour les droits des femmes et des filles. Avec le concours des radios, des émissions en synergie ont déjà été organisés à Bujumbura, Ngozi et Gitega pour sensibiliser les populations, tant rurales qu’urbaines.

De l’aveu des artistes ayant participé dans cette campagne, il serait temps que les hommes au Burundi reconnaissent les droits des femmes et les protègent. « Normalement, la dignité (agateka) de la femme est quelque chose que tous les hommes doivent partager et en faire leur propre lutte. Aucun pays développé de nos jours, n’y est arrivé sans promouvoir la dignité et la pensée de la femme. C’est ce qui importe dans la construction d’une société », explique Sat-B pour qui la femme doit être actrice de la société au même titre que l’homme.

Pour sa part, la chanteuse Bernice The Bell rappelle que relever la dignité des femmes implique l’action des hommes. « Nous nous sommes rendu compte que le combat pour la dignité de la femme perdait de son poids sans la participation des hommes. Leur soutien est important. Une femme qui est soutenu par son mari (en milieu rural) sera efficace lors des récoltes. A partir du moment où il la laisse prendre part à toutes les taches, qu’il la soutient lorsqu’elle est malade par exemple ou la protège lorsqu’elle est en danger, on pourra dire qu’il exerce cette masculinité positive. C’est pour cette raison qu’on les interpelle », dit-elle. Un avis partagé par Kim Ced. « C’est bien que les hommes et les femmes s’entraident », ajoute-t-il.

Cette masculinité positive est d’autant plus importante en cette période de pandémie. Selon la docteure Annette NGABIRANO, la lutte contre la COVID-19 s’appuie également sur la masculinité positive pour être efficace, puisque l’implication des hommes dans la protection de la santé des familles est l’une des bases du développement du pays.

Cette campagne sur la masculinité positive a pour but final de faire participer les hommes au développement social de la femme et de la fille, ces dernières étant le premier bastion du développement du pays. Notons par ailleurs que la chanson « Umukenyezi » devrait bientôt être à la disposition du public.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments