Et les représentants du Burundi au YALI 2016 sont …

Et les représentants du Burundi au YALI 2016 sont …

Le Président des Etats Unis d’Amérique Barack Obama a lancé en 2010 une initiative appelée Youth Africans Leadership Initiative (YALI) qui consiste à investir dans la prochaine génération de dirigeants africains. C’est dans cette même initiative que 12 burundais se sont rendu aux Etats Unis d’Amérique pour suivre une formation d’un mois et demi. .

Ces jeunes burundais  sont entre-autres :

 

1. Vanessa Mutoni, 30 ans

Avocate, Vanessa est une jeune leader burundaise, occupant le poste d’assistante de programme pour le projet IDF à l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations). Actuellement, elle est présidente du Rotaract (Rotary en action) qui est un club de jeunes leaders autour de 18 et 30 ans actifs dans les services communautaires mais aussi co-propriétaire d’une société appelée « Ubuki Events and Design Co. »

Mandela Washington Fellowship est un programme qui aide à promouvoir les jeunes leaders africains et je me suis inscrite à ce programme pour être formée sur la façon dont je pourrais developer mes compétences en tant que leader.De retour à la maison, je voudrais partager ces nouvelles compétences avec les jeunes burundais et les inciter à rêver grand, à rêver plus, d’influer sur notre pays».

 

2. Carmen Havyarimana, 25 ans

 

Finaliste en faculté de médecine à Hope Africa University, elle est bénévole depuis plus de 8 ans maintenant et présidente des jeunes et membre du comité national dans une association internationale Young Women Christian Association, YWCA en sigle qui milite pour le développement de la femme en général et contre les violences basées sur le genre.

 

A l’ombre d’un début de carrière dans le domaine médical, elle a intégré un groupe de jeunes médecins qui viennent de fonder une ONG de médecins missionnaires burundais nommée Jars of Love Community qui se préoccupe des malades des coins les plus reculés du pays avec des projets d’intérêt national tels que la réduction de la mortalité materno-infantile.

« Ce que j’attends du forum, c’est d’apprendre et de partager. Apprendre des autres jeunes leaders et surtout du programme qui nous aidera à mieux développer nos projets; partager la richesse du Burundi ainsi que les défis auxquels nous essayons de vaincre ».

« J’ai appris ce qu’était le forum grâce à ma sœur et à un autre ami qui m’ont concomitamment encouragé à participer mais ce qui m’a réellement poussé à m’inscrire c’est cette volonté que j’avais de pouvoir aider l’équipe de missionnaires dont je fais partie dans l’accomplissement des projets d’intérêt ultime déjà envisagés ».

 

3. Krystal Bella Shabani, 24 ans

 

Krystal est une jeune entrepreneure burundaise passionnée par la mode, l’art et l’entrepreneuriat, directrice de Krysbel Design ; marque de vêtements et d’accessoires. Elle représente l’association Burundi Youth Entreprenneurship (BYE). Elle a une licence en Business and Administration, Option Marketing à l’International Leadership University.

« Je trouve que c’est déjà un atout pour moi de pouvoir bien diriger une entreprise. J’ai toujours eu l’objectif de pouvoir contribuer au développement de mon pays ou de l’Afrique. C’est une très grande ouverture aux jeunes burundais, aux africains. Faire une formation dans une puissance mondiale, voir comment les autres travaillent pour développer leur pays. On aura beaucoup de cours qui nous aideront à renforcer nos capacités techniques, éducatives et notre networking ».

 

4. Bélyse Irankunda, 25 ans

 

Fait sa dernière année à International Leadership University en Finance et Bank. Elle est entrepreneure et fondatrice de Earth’s Swagg ; une entreprise qui transforme les déchets ménagers en briquette combustible.
« Avec cette bourse, je vais avoir la chance de rencontrer beaucoup de gens de différents pays et de culture différente. Je m’attends à améliorer mes compétences en leadership, à acquérir des connaissances et de vivre de nouvelles expériences mais également de nouvelles connexions et de nouveaux amis ».

Le chef de mission adjoint, James McNaught a félicité les lauréats burundais du Mandela Washington Fellow 2016 à l’Ambassade des Etats-Unis le 26/Mai/2016.

Le chef de mission adjoint, James McNaught a félicité les lauréats burundais du Mandela Washington Fellow 2016 à l’Ambassade des Etats-Unis le 26/Mai/2016.

5. Hussein Butoyi, 28 ans

 

Journaliste et Professeur à l’école secondaire, il ne jure que par le renforcement des capacités des jeunesses et le changement des mentalités dans la communauté. « Ce programme a une grande importance car il a pour objectif de renforcer les capacités des jeunes africains qui sont déjà des leaders dans leur pays respectifs en leur donnant des formations adéquates qui pourront les aider à bien évoluer avec leur projet. Donc, pour moi ce sera une grande opportunité d’apprendre comment manier les outils que j’ai déjà car étant professeur et journaliste la jeunesse m’entoure et se confie parfois à moi mais il me faut plus de compétences et expériences pour mieux les inspirer ».

 

6. Anna Karibuhoye, 25 ans

 

Etudiant en Travail Social à l’Université Espoir d’Afrique et bénévole à Claire Foundation. « Je me suis inscrit au programme de YALI parce que je veux améliorer mes compétences en leadership ainsi que de rencontrer et d’échanger avec d’autres jeunes d’un avenir très promettant, échanger des idées et apprendre d’eux, comment ils le font dans leur pays de telle sorte que quand je serais de retour chez moi, je pourrais partager avec mon peuple et développer notre pays ».

 

7. Bonne Ciza

 

Infirmier de formation au district sanitaire de Nyanza-Lac en qualité du titulaire, et bénévole aux postes suivants : Représentant légal adjoint de l’ONG locale SIPROSAMI (Solidarité Infirmière pour la Promotion de la Santé Maternelle et Infantile), Coordinateur des projets /programmes auprès de l’ASOPABU: Association de Soins Palliatifs au Burundi, Chargé des projets et communication au sein de l’ONG chrétienne locale ACAPE-Burundi: Association Chrétienne pour l’Assistance des Personnes sans Espoir basée à Makamba et est étudiant en même temps en faculté de Santé Publique à l’Université the Distant Production House.

« Ma vision est d’être cette personne qui contribue à l’amélioration de la santé communautaire pour une meilleure vie. Pour tous ces postes, je travaille en bénévolat sauf pour le poste d’infirmier titulaire car de prime abord mon souci est de travailler corps et âme pour ma communauté».

 

8. Jean-Berchamns Siboniyo, 29 ans

 

Actuellement Coordinateur à l’Université Martin Luther King American Corner de Gitega et Conseiller technique et expert des projets de la fondation Benevolenzia Connexion.
« Mes attentes, comme quelqu’un qui a été businessman et qui veut aller plus loin dans le domaine, sont d’une formation exceptionnelle par des experts qui ont déjà réussi dans ce domaine. Laquelle formation m’aidera à créer plus formellement un business durable dont pourra profiter la population burundaise, surtout les jeunes et les vulnérables du chômage. J’aurai aussi à partager avec d’autres gens pour les aider à voler de leurs propres ailes au lieu de toujours attendre l’engagement de l’Etat ».

 

Les cinq personnes qui manquent, pour diverses raisons, n’ont pas souhaité divulguer leurs noms.

 

Miranda Akim’

Comments

comments




One thought on “Et les représentants du Burundi au YALI 2016 sont …

Les commentaires sont fermés.