Equipe nationale : Dépassez vos différends et agissez pour l’intérêt général

Equipe nationale : Dépassez vos différends et agissez pour l’intérêt général

Saido Vs Abdelmalek ©Akeza.net

Avec la liste des joueurs conviés à la préparation du match Burundi-Seychelles, nous avons remarqué sans grande surprise la énième absence du capitaine Saidi Ntibazonkiza. Mais en fin de compte, quand ce conflit  «capitaine-sélectionneur» prendra-t-il fin ? Quel crime Saidi Ntibazonkiza a-t-il  commis pour mériter une telle exclusion ?

Certes, en engageant un bras de fer avec  Ahcene Ait Abdelmalek, Saidi Ntibazonkiza  a commis une grosse erreur. Il s’est mis dans une position faible. Mais que gagne le sélectionneur Abdelmalek à écarter l’international  burundais ? Que faire pour enfin mettre un terme à cette situation ? Garder une telle affaire aussi longtemps, témoigne un manque de fair play du sélectionneur,malheureusement.

Jusque là on a compris qui est le boss. C’est bien le coach Ahcène Ait Abdelmalek. Et Saidi Ntibazonkiza l’a aussi compris sans doute. Du moins, si on se réfère  à nos sources, comme quoi Saidi Ntibazonkiza, s’appuyant sur une partie des membres du comité exécutif, aurait écrit une lettre pour présenter  ses excuses. Peine perdue. Pourtant  Saidi Ntibazonkiza avait fait le premier pas.

Le vide laissé par Saidi Ntibazonkiza, celui qui s’est blessé  plus d’une fois en défendant les couleurs de son pays, celui qui a utilisé ses propres moyens chaque fois qu’il a écopé une blessure  reste  assez remarquable. Même quand le Burundi gagne, tout le monde jubile en s’accordant que «le lion 10» manque dans l’effectif.

On devrait offrir le maximum de chances  à cette formation nationale. Dépassez vos différends et agissez pour l’intérêt général

Armand  NISABWE

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.