Environnement: Jadot Nkurunziza représente le Burundi à la COP24 en Pologne

Environnement: Jadot Nkurunziza représente le Burundi à la COP24 en Pologne

Après sa participation à la Cop22 qui a lieu au Maroc en 2016 où il représentait la jeunesse africaine, le jeune environnementaliste Jadot Nkurunziza a été encore honoré pour participer à la COP 24 qui se déroule du 3 au 14 Décembre 2018 à Katowice en Pologne. Une Conférence sur les changements climatiques qui rassemble plus de 200 pays du  monde pour essayer de contenir le réchauffement climatique.

Jadot a pris le vol ce lundi 3 novembre 2018 en destination de la Pologne où il a été convié pour représenter la jeunesse burundaise à la 24ème édition de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP24). L’objectif de cette COP24 est de réussir à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Mais également se mettre ensemble pour assurer un bon avenir à la terre enfin d’aboutir à un développement durable. Pour ce faire, il est prévu différents échanges durant tout l’évènement.

Investi dans la protection de l’environnement. Jadot estime que sa participation à cette conférence est une belle opportunité pour lui et pour le pays, il exprime sa satisfaction : « je vais gagner beaucoup d’expériences en matière de protection de l’environnement parce que dans cette conférence, on note la présence de pas mal d’environnementalistes et d’écologistes de renom venus du monde entier. Ceci va me permettre d’avoir des connaissances que je vais partager et mettre en œuvre dès mon retour avec la jeunesse burundaise pour qu’on puisse développer notre pays ».

Lire aussi : Jadot NKURUNZIZA veut embellir la ville de Bujumbura par la plantation de fleurs

Rappelons que Jadot Nkurunziza est responsable de l’association « Ça nous concerne tous » qui milite activement dans le reboisement des zones arides et l’embellissement des villes tels que Bujumbura. Ensemble avec de nombreuses associations de jeunes, il a lancé un mouvement nommé « Twese hamwe dusharize igihugu » qui attire de plus en plus de jeunes conscients du fait que la protection de l’environnement est un sujet qui nous concerne tous.

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments