Entretien avec la chanteuse Cynthia Iteka : entre l’artiste et l’humanitaire

Entretien avec la chanteuse Cynthia Iteka : entre l’artiste et l’humanitaire
Entretien avec la chanteuse Cynthia Iteka : entre l’artiste et l’humanitaire (www.akeza.net)

Entretien avec la chanteuse Cynthia Iteka : entre l’artiste et l’humanitaire (www.akeza.net)

Nombre de fans qui ont découvert le talent de la chanteuse Cynthia ITEKA espéraient qu’elle sortirait un single de plus cette année, à défaut d’un album. Toutefois, elle n’a pas réussi à réaliser ce vœu si cher à ses followers suite à certains changements dans son programme. Pourtant, elle n’a pas chômé. Entre une vie d’artiste multi-facettes  et celle d’une femme de cœur au service des autres (les plus démunis avant tout) Cynthia raconte sa joie de pouvoir servir, son espoir de retourner en studio le plus tôt possible, son envie de surprendre (…si Dieu le veut, dit-elle…) et plus encore. A la découverte d’une éblouissante personnalité…

 

Akeza.net : Bonsoir Cynthia. Comment tu vas ?

 

Cynthia : Bonsoir. Je vais bien, merci.

 

Akeza.net : L’an dernier, vous avez sorti votre premier single accompagné d’un clip vidéo quelques mois plus tard. Plusieurs supporters de votre musique avaient espéré que cette année vous pourriez sortir d’autres singles. Qu’en est-il ?

 

Cynthia : C’est vrai, quand j’ai sorti mon premier single, ça a été  une grande surprise pour moi, beaucoup de gens m’ont soutenu, jusqu’ à maintenant d’ailleurs. Dans mes plans je croyais sortir quelques singles  cet été, hélas j’ai eu un empêchement personnel, mais ce n’est pas encore tard, j’espère vous surprendre dans les jours à venir. Si Dieu le veut bien sur…

 

Akeza.net: Ton premier single a dépassé 14 000 lectures sur youtube. Un franc succès pour un premier essai. Comment le vis-tu ?

 

Cynthia : Je vous assure que je n’y comprends rien, ce que je sais, c’est que Dieu est Grand. Il fait des choses qui dépassent l’entendement ! Je suis tout simplement reconnaissante envers toutes ces personnes qui prennent leur temps pour m’écouter et je suis plus que reconnaissante envers Akeza Trademark  qui a fait la vidéo, sans oublier TD Live de Dudu pour la production de mon single…

 

Akeza.net : A côté de la musique, vous faites un grand travail d’humanitaire, de rassemblement autour de nombreuses causes…Yannick, le marché central, le Burundi a besoin de nous …qu’est-ce qui vous motive à venir en aide aux autres ?

 

Cynthia : Je m’inspire beaucoup de mes parents qui m’ont fasciné alors que je grandissais auprès d’eux et qui continuent encore à me servir de modèle pour leur sens de la bonté humaine et du soutien de l’autre. Je les admire d’autant plus qu’ils n’ont jamais cherché à en faire une histoire de se faire bien voir de la société , ni un moyen de se faire de la publicité . Ils font le bien juste par l’amour du bien et  ça m’a toujours rappelé qui je suis réellement.

 

Comme j’aime le dire ,   »l’amour c’est ma religion’‘. Même le Christ a dit « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé ». Pour moi le Burundi ce n’est pas seulement ma patrie, c’est ma vie, c’est un parent. Malgré la distance, malgré les difficultés on emporte toujours ses parents dans son cœur. Alors si mon pays souffre ou si mes frères et sœurs souffrent je souffre avec eux. En plus tout ce que je fais, je ne le fais pas seule, j’ai beaucoup de gens autour de moi qui se donnent pour que ce soit faisable, sans tout ce beau monde je n’y arriverai pas. L’union fait la force et j’espère qu’on pourra faire beaucoup  plus dans l’avenir avec l’aide De Dieu.

 

Akeza.net : Qu’est ce qui t’a le plus touché dans ce que vous faites pour aider les autres et les soutenir ?

 

Cynthia : Premièrement quand on rencontre ceux qui ont besoin d’être soutenu, on se rend compte que le peu qu’on a fait est d’une grande importance pour eux, que ça  leur donne de l’Espoir et ça fait vraiment chaud au cœur… Deuxièmement quand on essaie de sensibiliser les gens autour d’une cause, on perçoit un certain  pessimisme, on a l’impression que personne ne va se joindre à vous. On a  peur que personne ne bouge le petit doigt pour faire la différence. Je vous assure que mes compatriotes Burundais me surprennent chaque fois parce qu’ils répondent au cri d’alarme et agissent, parce qu’il ne suffit pas de crier ou de dire, il faut surtout agir, c’est le plus important . J’aime agir !

 

Akeza.net : On touche à la fin des vacances d’été, quel est ton meilleur souvenir de ces vacances ?

 

Cynthia : Mon meilleur souvenir ? Je suis devenue tante de deux bout de chou cet été, c’est la joie dans la famille. Je suis tout simplement aux anges… Je bénie l’éternel pour ce grand bonheur dans nos vies….

 

Mais aussi, j’avais prévu de passer les vacances chez nous au Burundi, hélas…j’ai quand même pu être auprès de personnes qui me sont chers en Belgique. J’ai pu visiter avec une amie quelques  endroits en France que j’avais tant rêvé de voir comme l’église Notre Dame de Paris, Le sacré Cœur, Montmartre qui est un quartier des artistes, la Tour Eiffel , les champs Élysée, le pont des amoureux, ect. Ce n’était pas ma première fois à Paris mais cette-fois ci j’ai vraiment fait le tourisme et c’était extraordinaire surtout avec pleins de gens venus du monde entier .Ce n’est même pas facile à expliquer. Paris, c’est une ville d’artistes, c’est très inspirant et ça repose. Je suis tout simplement tombé amoureuse. Maintenant je comprends mieux quand les Américains parlent de Paris.

 

Akeza.net : Que disent-ils de Paris les Américains ?

 

Cynthia:  »The city of Love ». Et c’est vrai.

 

Akeza.net : Tu as rencontré l’amour à Paris ?

 

Cynthia : (rires…) Malheureusement non ! Mais j’ai vu un pont où les amoureux mettent des cadenas sous forme de promesses, c’est une chose à voir et lorsque j’aurai rencontré mon Prince Charmant, j’espère qu’on ira là-bas marquer nos noms.

 

Akeza.net : La personne qui vous a le plus marqué ?

 

Cynthia : J’en ai plusieurs mais j’aimerai parler de deux : ma Grand-Mère et mon petit cousin à moi qui s’appelle Armand.

 

Akeza.net : Pourquoi ces deux-là ?

 

Cynthia : Parce ma grand-mère a perdu son mari tôt quand ses enfants étaient encore petits. Par la suite quelques-uns de ses enfants sont morts. Malgré tout, elle a pris son courage pour élever avec dignité ses  enfants qui restaient. A son époque, ce n’était pas facile qu’une femme seule puisse envoyer ses enfants à l’école, faire labourer des champs, s’occuper des vaches  et surtout elle a toujours fait du bien autour d’elle sans distinction aucune. Ma grand-mère  était une grande dame qui a tellement fait pour les habitants de sa colline et elle a toujours incité les parents à mettre leurs enfants à l’école. Elle avait un grand cœur, un cœur remplie d’amour. Pour moi et même pour tous ceux qui l’ont connue , elles reste une source d’inspiration. Heureusement que certains de ses enfants ont suivi ses pas…là  je parle surtout de ma maman et d’une tante qui s appel Gorethi qui font beaucoup pour leur colline…

 

Quant à mon cousin, il a été gravement malade. Il lui est arrivé des choses même  pas faciles à dire alors qu’il n’a que 13 ans. Dans sa maladie, on a vu des miracles et pour moi c’est un héros parce qu’il s’est battu et il se bat pour vivre normalement malgré toutes les épreuves qu’il rencontre.

 

Akeza.net : votre crainte la plus grande ?

 

Cynthia : Perdre les gens que j’aime et mourir n’ayant rien fait pour ma patrie.

 

Akeza.net : votre rêve d’enfance qui ‘est réalisé ?

 

Cynthia : Je dirai sortir une chanson, même s’il me reste beaucoup de choses à réaliser. Donner un coup de mains aux gens qui en ont besoin, même si il y a encore du chemin à faire …La route est longue et les rêves j’en ai pleins depuis l’enfance.

 

Akeza.net : La meilleure chose qui puisse vous arriver ?

 

Cynthia : Faire connaitre le Burundi à travers le monde et faire la différence dans mon pays.

 

Akeza.net : Quelle est la meilleure chose que l’on puisse vous souhaiter en ce moment ?

 

Cynthia : Juste priez pour moi .Si vous le faites, Dieu pourvoira à tous mes besoin… Merci.

 

Akeza.net : Merci pour l’entretien.

 

Cynthia : C’était un plaisir.

 

 

Entretien avec la chanteuse Cynthia Iteka : entre l’artiste et l’humanitaire (www.akeza.net)

Entretien avec la chanteuse Cynthia Iteka : entre l’artiste et l’humanitaire (www.akeza.net)

Cynthia et une amie à Montmartre , la ville des artistes (www.akeza.net)

Cynthia et une amie à Montmartre , la ville des artistes (www.akeza.net)

Cynthia et des amis en vacances à Paris (www.akeza.net)

Cynthia et des amis en vacances à Paris (www.akeza.net)

Les fameux cadenas , symbole des vœux des amoureux (www.akeza.net)

Les fameux cadenas , symbole des vœux des amoureux (www.akeza.net)

Propos recueillis par Landry MUGISHA

 

 

A la grand-place Bruxelles avec des amies (www.akeza.net)

A la grand-place Bruxelles avec des amies (www.akeza.net)

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.