Entre deux concerts, Sauti Sol visite l’orphelinat « Notre Dame de tendresse »

Entre deux concerts, Sauti Sol visite l’orphelinat « Notre Dame de tendresse »

Entre deux concerts, Sauti Sol visite l’orphelinat « Notre Dame de tendresse » ©Akeza.net

Après le premier spectacle du weekend, le groupe Sauti Sol accompagné des membres de l’association Uburundi bwacu  a visité l’orphelinat « Notre Dame de tendresse ». Ce ne sont pas les mains vides qu’ils se sont rendus à cet orphelinat, ils ont ramené aux enfants quelques matériels scolaires, de l’eau minérale et du savon de lessive.

Lire aussi : Sauti Sol est loin d’oublier l’accueil légendaire reçu au Burundi

Lors de leur troisième journée au Burundi, Sauti Sol a partagé le déjeuner avec les membres de l’association Uburundi bwacu  avant de se rendre  à  l’orphelinat « Notre dame de tendresse » qui abrite plus de 37 enfants.

Entre deux concerts, Sauti Sol visite l’orphelinat « Notre Dame de tendresse » ©Akeza.net

«On aime beaucoup le travail que vous faites, l’amour que vous leur donnez et la responsabilité d’autant d’enfants que vous ne connaissez ni d’Adam ni d’Eve. C’est pour cela que nous avons décidé de vous rendre visite encore une fois. Cette fois-ci, nous sommes venus avec le groupe Sauti Sol pour qu’il voit le travail de Dieu que vous faites ici. Nous nous sommes muni d’une enveloppe qui vient du cœur, aussi petit soit-il » a déclaré Claude NIKONDEHA, président de l’association Uburundi bwacu.

Parmi de nombreux orphelinats du Burundi, l’association Uburundi bwacu a choisi Notre dame de tendresse. « C’est une pure joie d’avoir des bienfaiteurs. De nos jours, c’est difficile d’avoir quelqu’un qui pense à vous. Alors au nom de l’orphelinat et des enfants, je vous remercie du fond du cœur » a remercié Sœur Joséphine KANKINDI, directrice de l’orphelinat.

Le chanteur burundais Sat-B était aussi présent pour partager ce moment avec les enfants de l’orphelinat et les musiciens kenyans ©Akeza.net

Le chanteur burundais Sat-B était aussi présent pour partager ce moment avec les enfants de l’orphelinat et les musiciens kenyans. C’est après un a capella de la chanson « Kuliko Jana » de ces derniers qu’ils ont révélé qu’ils feraient de leur mieux pour continuer d’aider ces enfants.

Miranda AKIM’

Comments

comments