Enfin Francine Niyonsaba sur une publicité au Burundi

Enfin Francine Niyonsaba sur une publicité au Burundi

Francine Niyonsaba le jour du lancement du nouveau produit

Francine NIYONSABA est certainement la célébrité burundaise la plus connue aujourd’hui. Elle est aussi celle qui arrive à fédérer les burundais de tous horizons (en dépit de leurs dissensions plurielles et multiples) grâce aux succès de ses courses sur les pistes mondiales. C’est dire si elle jouit d’une popularité énorme.

Une entreprise burundaise a sans doute flairé sa capacité à porter une marque. Depuis quelques temps, la vedette burundaise Francine Niyonsaba apparait sur des panneaux publicitaires en portant une marque burundaise. Depuis sa révélation continentale en 2012, « Fara» n’avait jamais fait une publicité pour une marque au Burundi.

Lire aussi: Francine Niyonsaba, Lauréate du Prix Mandela de la Meilleure Sportive 2016

Francine Niyonsaba a certainement déjà été ambassadrice d’une agence onusienne au Burundi, mais jamais pour une entreprise locale. Nos entreprises ne voyaient-ils pas son potentiel à porter loin une marque de par sa popularité ? Toujours disponible à notre demande, cette fois-ci, Francine Niyonsaba n’a pas souhaité s’exprimer sur notre micro.

Surement, les clauses de son contrat qui lui demandent de ne pas en dire plus sur son « deal ». Il faut noter que celles qui s’illustrent aussi bien que notre championne endossent des contrats énormes sous d’autres cieux. Notre Francine pourra toujours se dire « il y a un début à tout ».

Lire aussi: Mondiaux d’athlétisme: Francine Niyonsaba fait encore parler du Burundi

Une chose est sûre, Francine Niyonsaba inspire beaucoup de jeunes burundais. En voyant chaque matin notre « Fara nationale » sur les panneaux avec son sourire comme si elle leur souhaitait une bonne journée, certainement que des jeunes deviendront de plus en plus déterminés à s’offrir un avenir meilleur.

Un jeune qu’on connait, un jeune à qui l’on s’identifie, un jeune qui nous dit qu’on peut y arriver même quand elle ne nous parle pas. Quoi de mieux ?

 Armand NISABWE

Comments

comments