En images : Le weekend en mode Mafikizolo

En images : Le weekend en mode Mafikizolo

Quelle bonne fin de semaine c’était ! Entre un concert de Mafikizolo à Arena, un autre à l’EFI Nyakabiga et une célébration d’anniversaire en grande pompe, l’on peut dire que le weekend s’est bien clôturé. C’était « the place to be » et si vous l’avez raté, on l’a capturé pour vous.

Vendredi soir, c’est aux alentours de 21 heures que le concert commence. Les deux grandes têtes de la musique burundaises étaient présentes à la soirée prisée du weekend. En premier sur la scène d’Arena dans la soirée du 16 aout, Sat-B revoit ses meilleurs morceaux avant de céder le micro à Big Fizzo. Sur la liste de chansons à prester, plusieurs de ses ballades à succès avant qu’il n’enfonce le clou avec sa reprise fétiche de « I feel good » de James Brown.

Lire aussi : Mafikizolo conquiert le coeur des burundais en deux concerts 

C’est après les prestations de Sat-B et Big Fizzo que le duo sud-africain charme le public burundais. En revisitant leurs meilleurs tubes tels que « Ndihamba Nawe » (qui n’a pas dansé sur celle-là?), « Khona », « Uhuru » ou même « Tchelete ».
Le lendemain, Mafikizolo avait donné rendez-vous à tous les mélomanes à l’EFI Nyakabiga. Le duo Mafikizolo aura fait voyager le public dans le temps et dans l’espace. Toujours à travers la musique et la danse. Une ambiance électrique !

{"autoplay":"true","autoplay_speed":3000,"speed":300,"arrows":"true","dots":"true"}

 

Les connaisseurs ne s’y sont pas trompés et sont venus admirer le duo sud-africain Mafikizolo. Un groupe qui nous épate depuis plus de 20 ans. Réputés pour leurs goûts vestimentaires irréprochables et leur touche africaine sur toutes les chansons, Nhlanhla et Theo du groupe Mafikizolo nous ont laissé des souvenirs que nous chérirons pendant longtemps.

Les deux concerts étaient organisés par ARENA avec le soutien de Smart, Brarudi , Jubilee , Bancobu et Akeza.net. Le collectif VAB avait bien au préalable permis le lien avec Mafikizolo. Bref, un travail d’équipe parfaitement huilé.

Vivement les prochains !

La Rédaction

Comments

comments