En images : le troisième jour du Festival Buja Sans Tabou

En images : le troisième jour du Festival Buja Sans Tabou

Laura Sheilla INANGOMA sur scène ©Akeza.net

Buja Sans Tabou s’est placé sous l’étendard de l’innovation faisant ainsi peau neuve, ce  qui a séduit le public à travers une pièce de théâtre de la R.D.C et deux pièces du Burundi. Au troisième jour, le public avait le choix entre « Musika », «  Les passions unies » et « Liebe ».

Musika : Une histoire d’amour. Une belle histoire d’amour entre Simba et Musika qui tourne au vinaigre. Simba, est parti creuser du coltan pour un certain mercenaire du nom de John. Ce dernier n’a qu’une mission : remplir des sacs de coltan et reprendre l’avion pour l’occident et honorer la commande pour la fabrication des téléphones, des ordinateurs, des thermomètres que les grandes entreprises lui  revendront à prix d’or. Mais à quel prix ? Simba est forcé de laisser seule sa dulcinée ‘’Musika’’, enceinte, parmi des ‘’chiens errants’’ qui l’ont violée. Il risque également de perdre sa vie en creusant sans relâche, battu-calomnié-assoiffé, pour le bénéfice des multinationales, des bailleurs,…

Lire aussi : En images : le premier jour du festival Buja Sans Tabou

Les passions unies : Sur scène, un poète- comédien-slameur, un musicien tradi-moderne et un danseur contemporain. A eux trois, ils interrogent et nous interrogent sur les limites des politiques internationales. « Les passions unies » est une projection dans le temps de deux ou trois décennies auprès d’une jeunesse africaine désœuvrée et manipulée.

Lire aussi : En images : le second jour du festival Buja Sans Tabou

« Liebe » nous plonge à l’intérieur d’une vie. Une vie piteuse. Une vie acérée. Une vie burundaise. Le Burundi du passe et du présent. Le passé d’une femme avec tous ses souvenirs, ses fantômes, ses cataclysmes. Seule, en définitive, elle se passe en boucle les images de sa vie, de sa débandade, sa mort, sa fille Nina, sa meilleure amie Claudine.

Jouées au CELAB et chez Gérard Kinindo, les trois pièces ont fait valoir les talents des jeunes acteurs burundais.

Retrouvez le tout, en images telles que captées par AKEZA Creative Studio

{"autoplay":"true","autoplay_speed":"3000","speed":"300","arrows":"true","dots":"true"}

 

Comments

comments