Eliminatoires CAN 2021 : Alain Olivier Niyungeko se dit prêt à écrire une autre histoire

Eliminatoires CAN 2021 : Alain Olivier Niyungeko se dit prêt à écrire une autre histoire

Ce jeudi le 07 novembre 2019 au siège de la FFB, Alain Olivier Niyungeko, sélectionneur de l’équipe nationale « Intamba mu rugamba » a animé un point de presse en vue de faire un état des lieux sur les préparatifs des matches aller que les Intamba comptent disputer prochainement. Il s’agit d’un match contre les Fauves de la République Centrafricaine (le 13/11/2019) et d’un autre contre les Lions de l’Atlas du Maroc (le 19/11/2019). Ce sont des matchs comptant pour les éliminations de la CAN 2021 au Cameroun. Se montrant confiant avant ces rencontres, le sélectionneur national Alain Olivier Niyungeko se dit prêt à relever le défi.

S’adressant à la presse, Alain Olivier Niyungeko tient à tranquilliser en affirmant que les joueurs convoqués se portent bien. Il ajoute que les préparatifs vont bon train. Pourtant, les journalistes s’inquiètent. Pourquoi le sélectionneur a-t-il invité beaucoup de nouveaux joueurs au lieu de privilégier ceux qui ont joué la CAN 2019 ? Lui demande-t-on. « Vous le savez vous-même, vous l’avez déjà dit et c’est une réalité. Durant la CAN 2019, on a eu zéro but, zéro point. Cela veut dire qu’il y avait un problème quelque part. Alors nous avons voulu donner la chance aux autres. Les nouveaux joueurs comme Jordi au numéro 10 ou Bizoza Parfait au numéro 6 sont des jeunes et forts et ils ont du talent ».

Réagissant aux accusations auxquelles il fait face systématiquement à chaque fois qu’il perd un match, le sélectionneur indique « nous avons renforcé le staff avec de nouveaux éléments tels que l’ancien capitaine de l’équipe nationale Juma Mossi, Aimé Kitenge, Jimmy Ndayizeye (Coach de Messager Ngozi) qui devient l’adjoint du selectioneur national. Aujourd’hui, on fait la liste ensemble, s’l s’avère qu’on ait de mauvais résultats, ne me pointez pas du doigt, accusez le staff dans l’ensemble ».

Un bon nombre de joueurs cadres de l’équipe nationale sont frappés de blessure en ce moment et ne pourront pas jouer les deux matchs. C’est le cas notamment de Saido Berahino (capitaine), David Nshimirimana (défenseur) et dernièrement Fréderic Nsabiyumva(surnommé ministre de la défense) qui a eu un choc de dos après une fausse retournée acrobatique. A propos de Frédéric, défenseur imposant et efficace, le sélectionneur garde l’espoir de l’aligner mais dit attendre le verdict final des médecins.

Olivier NIYUNGEKO ne veut pas commettre l’erreur de négliger un adversaire. Il prend l’équipe de la RCA très au sérieux. Il indique à ce propos : « c’est une équipe qui a le mérite de disposer de joueurs professionnels et rapides. Qu’à cela ne tienne. Quand on va jouer, on y va pour gagner. Alors, nous allons mettre la force ensemble ».
Signalons qu’une partie des joueurs déjà arrivés ici au Burundi et le staff prendront le vol vers Nairobi ce vendredi le 08 novembre 2019 à 10 h pour y livrer des entrainements. Les autres les rejoindront au fur et à mesure avant la rencontre du 13 novembre 2019 contre les Fauves à Bangui.

 

Melchisedeck BOSHIRWA

Comments

comments