Elections au Comité National Olympique : Dieudonné Kwizera trahi par ses compères ?

Elections au Comité National Olympique : Dieudonné Kwizera trahi par ses compères ?

Dieudonné Kwizera.©Akeza.net

Il s’est battu pour la reconnaissance du Comité National Olympique du Burundi par la solidarité internationale olympique durant sa carrière d’athlète, 24 ans après, il postule pour la candidature de Président et perd les élections.C’était ce dimanche le 19 Mars 2017 à l’Hôtel Source du Nil.

Comment doit se sentir Dieudonné Kwizera dit Muvuduka après avoir perdu  les élections au poste du Président du  comité exécutif au sein du Comité National Olympique du Burundi? Lui qui après la course sur les pistes faisaient du lobbying pour que le Burundi soit reconnu  par le Comité International Olympiques dans les années 1990. Dieudonné Kwizera surnommé «Muvuduka »de part ses prouesses sur les pistes  se heurtaient face à la non-adhésion du Burundi au CIO le privant ainsi la participation  aux Jeux Olympiques.

C’est ainsi que le jeune Dieudonné Kwizera qui brillaient sur tous les pistes sauf celui des olympiades a décidé de faire sien le dossier.  Chaque fois que l’occasion lui est présentée, Dieudonné Kwizera  rappelle à qui veut l’entendre son combat pour que le Burundi soit reconnu au Comité International Olympique en 1993. Et c’était l’une de ses arguments pour convaincre l’assemblée générale élective du CNO de voter pour lui.

A peine pris la parole pour parler de ses projets, Dieudonné Kwizera a pris le soin de retracer son combat mené pendant près de 3 ans. Et de demander à ses compères avec insistance de voter pour celui qui est à l’origine de l’adhésion de ce Comité National.« Si vous votez pour moi, les membres du CIO constitués par des anciens collègues de la piste vous féliciteront pour avoir voté pour un ancien olympien, un athlète, un ancien entraineur, et un ancien administrateur qui a travaillé pour la solidarité olympique» disait-il.

Au terme du dépouillement, Dieudonné Kwizera s’est classé 2ème derrière Lydia Nsekera avec un total de 21 voix ratant ainsi l’occasion de présider le Comité National auquel il s’est tant battu.

«J’ai bien suivi sa présentation, Dieudonné Kwizera  avait un bon projet. On devrait voter pour lui ne fût ce que pour avoir contribué à l’adhésion de ce comité par le Comité International», nous a dit un membre de l’assemblée générale qui a sans doute voté pour lui.

Le nouveau comité est élu pour  4 ans. Dieudonné Kwizera va devoir continuer à gérer les affaires de la Fédérations d’Athlétisme du Burundi, en attendant le prochain rendez-vous électoral  fixé en 2021.

Armand NISABWE

Comments

comments