Education: Vers une probable suppression du système de cooptation à l’ «Exetat»

Education: Vers une probable suppression du système de cooptation à l’ «Exetat»

Dr Janvière Ndirahisha,Ministre de l’Education et de la Recherche Scientifique.©DR

Il y a deux semaines que l’Examen d’Etat édition 2016 a eu lieu. Le lancement officiel a été fait au Lycée du Lac Tanganyika par la Ministre de l’Education et de la Recherche Scientifique Dr Janvière Ndirahisha  en  personne. La Ministre a profité de cette occasion pour annoncer que son ministère est en train de voir comment suspendre le système de cooptation des élèves qui n’ont pas eu 50% en examen d’Etat.

 

Il y a deux semaines que les élèves finalistes des écoles publiques et privées confondues ont fait l’Examen d’Etat édition 2016.Ce dernier leur donne accès à l’enseignement supérieur .Cette année, la Ministre de l’Education et de la Recherche Scientifique a fait savoir qu’il est probable  de supprimer le système de cooptation des élèves qui n’ont pas eu 50 % qui est presque devenu une tradition depuis des années.

 

Et d’ajouter  que c’est anormal qu’un élève qui a obtenu 60% par exemple qu’on lui ajoute finalement des points gratuits, pour se retrouver avec 90% à la fin. Je pense, dit-elle, qu’il faudrait qu’on tienne compte des résultats réels de l’élève. Ce qui va selon la Ministre permettre d’évaluer nos enfants mais aussi le système éducatif burundais.

 

Notez que  l’effectif total des élèves qui ont passé l’Examen d’Etat édition 2016 est de 43022 sur 678 centres de passation y compris un se trouvant à Nairobi au Kenya.

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

Comments

comments