EATP : Faire de l’East Africa une destination touristique unique et concurrentielle

EATP : Faire de l’East Africa une destination touristique unique et concurrentielle

De D à G: Manzi Kayihura, Président de l’ EATP, Belise Kariza (RDB), Carmen Nibigira (EATP), Bonifence Byamukama EATP/ (UTA), Jonathan M.Koinangi (KTB)

 

Conformément à sa mission et à sa  vision, l’EATP a organisé un forum destiné à offrir une plate-forme pour des discussions ouvertes sur la vision de l’Afrique de l’est  comme destination  touristique unique  ainsi que la faisabilité et  la viabilité de celle-ci. La rencontre a eu lieu à Elevate Suites à Kigali le 3 et le 4 Février 2016.

 

Invités à la rencontre  étaient  les personnes à la tête des associations privées du secteur du Tourisme dans les cinq pays d’Afrique de l’Est; le  Burundi, le Rwanda, le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda. Le Burundi était représenté par Denis Nshimirimana, président de la Chambre Sectorielle de l’Hôtellerie et du Tourisme du Burundi, Edouard BAGUMAKO, représentant  les tours opérateurs  et Liliane Rubengebenge pour les agences de voyages.

 

Pendant deux jours, l’EATP a poussé les participants à dépasser leurs différences et les défis aux niveaux nationaux et à unir  leurs forces derrière la recherche de solutions aux problèmes communs. Carmen Nibigira, coordonnatrice régionale de l’EATP, a souligné que les solutions devront provenir de l’ensemble des cinq pays partenaires, avec une vision unifiée et la collaboration dans  le développement du tourisme régional. Mme Nibigira espère que le forum leur a donné l’occasion de  compter les uns sur les autres  dans leurs efforts pour développer le tourisme en Afrique de l’Est.

 

Le secteur privé est la moitié de la solution dans cette équation; l’autre moitié dépend des initiatives des gouvernements. Créer un environnement favorable aux affaires dans  le tourisme est le rôle du gouvernement par le biais de ses organes tels que les offices de tourisme. Par conséquent, ce forum était une plate-forme indispensable pour comprendre leur position et au secteur privé d’exprimer ses préoccupations. L’EATP soutenu par ses partenaires dans le secteur privé et public cherche donc un engagement stratégique avec des actions directes et concrètes des deux parties dans la conduite du tourisme entre et à travers les états de la région.
 

L’EATP a appelé tous les participants à voir le tourisme inter et intra-régional comme quelque chose à  embrasser pour le bien de l’EAC.

 

La Tanzanie et le Burundi, bien qu’ils n’aient pas encore  rejoint l’initiative du  visa touristique unique, ont été invités à assister à toutes les réunions régionales organisées soit par le biais du Corridor Nord en qualité d’observateurs, soit par l’East Africa Business Council ou encore l’East African Community.

 

Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.