Du rap conscient encore et encore

                        

Etoile du Centre (www.akeza.net)

Etoile du Centre (www.akeza.net)

 Au Burundi, nous vivons une époque où les gens ne se gênent pas pour dire que la qualité des textes de nos chanteurs a fortement chutée, comparée à celle des précurseurs des années 80.Hélas, certains de nos artistes sortent du lot !

 L’histoire du rap conscient à Bujumbura connait son apogée vers les années 2003-2004 avec Etoile du Centre grâce à des têtes comme Pascal, Pacy, Willy….Elle atteint le sommet avec ‘’Bazorira’’en 2005.A l’époque Etoile du Centre est en tête mais One City One Family n’est pas loin. Vers 2008, il commence à se murmurer que Pacy et Romeo, deux leaders importants de Etoile  du Centre viennent de rejoindre les rangs du parti au pouvoir pour apporter leur notoriété au service de la propagande de ce dernier. C’est alors qu’Etoile du Centre perd fortement son image de dévoués du peuple. Pendant ce temps là, One City One Family vient en force avec des titres comme ‘’INOTI’’,’’INZIRAGUSONZA’’, etc. One City restera au top de sa

BALOZI ET Dr J.,rappeur dans One City One Familly (www.akeza.net)

BALOZI ET Dr J.,rappeur dans One City One Familly (www.akeza.net)

forme jusqu’à la fin 2009 avec notamment le succès d’Urupfu et celui encore plus retentissant de ‘’Police’’.Une longue periode d’inaction chez One City   laisse le terrain vacant. Un peu avant le départ de son leader Balozi, destination States, One City sort ‘’NDASAVYE  IJAMBO’’ qui sera le dernier tube connu du groupe

FABRICE BIRORI

FABRICE BIRORI @ Landry MUGISHA

A l’aube de l’an 2010, Bold Boys groupe très proche de One City One Family commence à se faire connaitre grâce à des chansons dont le texte rencontre l’âme du peuple, transcende les réalités de chaque jour. Désormais ils enchainent succès après succès.  La liste est longue : de ‘’Ese Icompa nkaba umukuru w’Igihugu’’ à ‘’Muhira iwacu’’ en passant par ‘’Ubuzima nk’Umusi’’ et « Kanura, Tambuka, Ukore », ils ne connaissent pas de faux pas et aujourd’hui tel One City hier et Etoile du Centre avant-hier, ils sont devenus le canal d’expression de ces vérités si difficiles à dire.

Landry MUGISHA

Comments

comments




3 thoughts on “Du rap conscient encore et encore

  1. Amiral Krazzi Bright

    La disparition de one city est une perte pour les fans de la musique engagée tout comme la métamorphose de Etoile du centre.
    Les deux groupes étaient les meilleurs en la matière.Les voir disparaitre a été un cauchemar éternel.
    Bold Boys merci d’avoir remarque cette absence et d’avoir su prendre la relève de vos prédécesseurs.
    Keep ya head up.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.