Du Burundi à l’Angleterre, la footballeuse burundaise Falone Sumaili fait son bout de chemin

Du Burundi à l’Angleterre, la footballeuse burundaise Falone Sumaili fait son bout de chemin

Elle est parmi les rares footballeuses burundaises qui construisent petit à petit leur carrière avec succès. Bien qu’elle n’ait pas encore atteint le sommet, Falone Sumaili promet un bel avenir. Evoluant depuis Juin 2018 au sein de Bradford City Women Fc (en 3ème division de ce club anglais), cette pépite connu pour sa fascinante technique de dribbles nous partage son expérience dans le sport en cette Journée Internationale dédiée au sport féminin.

Ses débuts

Né en 2001 à Bwiza, Falone Sumaili s’intéresse au football dès l’âge de 8 ans. A cette époque, elle est inspirée de ses oncles, amoureux du ballon rond. « Ça me plaisait de les voir jouer. Je me rendais de temps en temps sur les terrains pour suivre leurs matches. C’était passionnant », confie-t-elle.

L’adrénaline prenant, Falone va s’activer en 2009. Elle intègre Colombe Fc en 2011 qu’elle sert jusqu’en 2015. C’est sa belle-sœur (la femme de son oncle) arbitre qui la propulse en avant. « Comme je jouais déjà au foot du quartier et que j’étais passionnée, elle m’a alors proposé de venir dans le club la Colombe Fc». Au début ses parents sont découragés. Ils ne voulaient pas que leur fille entre dans ce monde. « Vous connaissez les contraintes de notre culture comme quoi une fille se résume à faire la cuisine, le ménage, etc. Ce n’était pas facile de les convaincre. Mais grâce à ma belle-sœur, par après ils ont fini par accepter », dit-elle.

Le parcours qui se construit une étape à la fois…

En 2015, Falone prend le cap vers l’Ouganda. Dans ce pays, elle évolue sous les couleurs de Gafford Ladies Women FC pendant une année. Trois ans plus tard (soit en janvier 2018), sa famille déménage à Bradford, ce qui permet à la joueuse de se rapprocher du football anglais. Arrivée en Europe, Falone ne va pas rester les bras croisés. Pour garder sa forme, elle se trouve un petit club du quartier. Pendant ses entraînements, la jeune joueuse est repérée par un des spectateurs qui lui recommande un club.

Ce sera donc Bradford city Women Fc qui l’accueille pour un essai. Le coach n’en revient pas de sa touche de balle. C’est de cette façon qu’en juin 2018, elle intègre les rangs de cette formation que son niveau impressionne. Evoluant au numéro 9(mais avec une préférence pour le 10) et réputée pour sa technique de dribbles et son intelligence dans le jeu, cette attaquante ne doute pas de ses points forts. « Je sais défendre mon poste. En tant qu’attaquant je vise les filets et j’ai la confiance en moi nécessaire avec la précision dans les passes ».

Interrogée sur son avenir immédiat, l’attaquante voudrait atteindre un autre niveau puisqu’elle estime qu’elle n’est pas encore satisfaite. Sélectionnée 2 fois en équipe nationale des U20, elle ambitionne d’être plus professionnelle. Il convient de noter que notre footballeuse s’inspire d’Alvaro Martha, la virtuose brésilienne. Malgré une faille en force physique, jusqu’à présent, Falone peut s’enorgueillir d’avoir une carrière prometteuse. Il ne lui reste que de se mettre à l’œuvre afin d’attiser les appétits des grands clubs féminins du pays, pourquoi pas de l’Europe.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments