Drôles d’histoires… : Il était une fois Valery Nahayo, basketteur !

Drôles d’histoires… : Il était une fois Valery Nahayo, basketteur !

Valery Nahayo en plein match.©DR

Valery Nahayo est, à bien des égards, l’un des meilleurs footballeurs que le Burundi n’ait jamais connu. Capitaine de l’équipe nationale INTAMBA MU RUGAMBA pendant plus de 10ans, il était un footballeur adulé aussi bien en Afrique du Sud (où il a fait carrière) qu’au Burundi (en sélection nationale). Son destin aurait pu être différent. En effet, au début, Valery Nahayo était surtout un basketteur de talent…

C’est incroyable ce que la vie peut être surprenante ! Valery Nahayo qu’on a vu porter le brassard de capitaine de l’équipe nationale pendant des années et des années manipulait le ballon orange, avant finalement d’opter pour le football. «J’aime bien le basketball, mais le destin m’a dirigé vers le football. Je jouais pour le club Les amis. Mais lorsque je suis monté en deuxième division et que j’ai été sélectionné en équipe nationale, j’ai compris que j’étais destiné à jouer au football» se souvient-il.

Lire aussi: Valery Nahayo quitte la Belgique pour s’engager en Afrique du sud

De cette période, Valery Nahayo garde un souvenir de coriaces adversaires dont Fanny Fabrice Sindayigaya du club Urunani (une véritable vedette du basket au Burundi, plusieurs fois capitaine de son equipe, champion au Burundi et dans la zone 5, avec un titre de MVP, rien que ça). «J’aime toujours le basketball. Quand je suis au Burundi je vais assister à quelques matches. Avant que je n’arrête définitivement le basketball, j’ai croisé Fanny dont je suis d’ailleurs un grand fan jusqu’aujourd’hui» dit-il.

Lire aussi: Valery Nahayo fait une déclaration émouvante à sa femme après 11 ans de mariage

Avec son gabarit, sans doute que Valery aurait fait un excellent basketteur! Mais comme on disait, la vie a de drôles de façons de faire les choses…et tant mieux pour lui ; jusque-là, le football burundais exporte plus de joueurs et les envoie plus loin que le basketteur burundais ne le fait. Par ailleurs, le footballeur nourrit beaucoup mieux son homme…

Dans la suite des articles « Droles d’histoires… », Ce vendredi on découvre l’incroyable histoire de Yoya Jamal, vedette de la musique. En fait, son premier choix, c’était…. le foot !
On y reviendra !

 

Armand NISABWE

Comments

comments