Doing Business 2018 : Le Burundi à la 164ème place

Doing Business 2018 : Le Burundi à la 164ème place

Comme chaque année depuis 15 ans aujourd’hui, la Banque Mondiale publie le rapport Doing Business. Un rapport qui, selon un certain nombre de critères, évalue la capacité des pays à favoriser un climat des affaires propice aux investissements et qui classe le Burundi à la 164ème place sur 190 économies étudiées et classées.

Si dans le rapport Doing Business 2017, le Burundi se classait 157ème, pour la version 2018 le pays se classe 164ème, soit un recul de 7 places. Une régression qui s’expliquerait par la baisse de certains indicateurs clés dans l’évaluation de la facilitation du climat des affaires au Burundi.

 

De nombreux indicateurs en baisse

L’un des facteurs les plus déstabilisants du pays dans le rapport 2018 est la perte de vitesse en ce qui concerne la facilité à créer un business où le Burundi passe de la 18ème à la 42ème place. Cette chute, selon le rapport serait due à l’augmentation du cout de création d’une entreprise. Le pourcentage étant passé 13.9% sur le capital à 33.9%. A cela s’ajoute l’octroi de crédit à l’investissement qui perd 2 places (177ème), la faible hausse du taux d’imposition sur les bénéfices (de 40 à 41.5%) et qui par conséquent perd 15 places, l’enregistrement de propriétés qui perd une place, le commerce aux frontières qui perd 4 places, l’exécution des contrats qui perd une place et la résolution des insolvabilités qui, elle, perd 3 places. Autant de facteurs qui font baisser de manière considérable la position du Burundi dans ce classement.

Cependant si la plupart des indicateurs sont en baisse, il faut noter que certains indicateurs affichent des couleurs plus joyeuses. Des indicateurs tels que la Gestion des permis de construction qui gagne une place (168ème), l’accès à l’électricité qui remonte d’une place (182ème) et la protection des investisseurs minoritaires.

Vu ces chiffres, des efforts devront être consentis pour aider à rehausser la note du pays, car, notons-le, la position du pays dans le rapport Doing Business joue un rôle important dans l’attraction des potentiels investisseurs vers le Burundi.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments