DJ Mulla, de l’animation à la réalisation de films

DJ Mulla, de l’animation à la réalisation de films

Ruragahiye Irving alias DJ Mulla.©Akeza.net

La 9ème édition du FESTICAB se conjugue désormais au passé. Toutefois, une figure a attiré notre attention à l’instar de Ruragahiye Irving alias Dj Mulla dont son film a remporté le grand prix dans la catégorie nationale de film de fiction.

Tandis que la soirée de clôture bat son plein, le maitre de cérémonie annonce que le film «Viral» de Ruragahiye Irving vient de remporter le grand prix  dans la catégorie nationale de film de fiction. Un nom que le public ne reconnait pas automatiquement avant  que le MC  précise que le réalisateur est beaucoup plus connu sous son sobriquet de DJ Mulla. Applaudissement dans la salle, le jeune DJ Mulla se dirige au podium pour recevoir son trophée. Francis Muhire, le maitre de cérémonie curieux de comprendre si  réellement il est DJ, il lui pose la question. «Parles-nous de ta passion». DJ Mulla évoquera qu’en réalité être DJ c’est son gagne-pain mais que sinon la réalisation de film c’est sa passion.

A la fin de la soirée, nous avons approché le «DJ-Réalisateur». Beaucoup solliciter par les journalistes qui voulaient personnaliser l’interview, il  nous a répondu volontiers. «Le film Viral parle des jeunes talentueux, comment ils travaillent dur. Dans ce film, on a essayé de peindre l’image d’un jeune chanteur qui, en dépit de son talent, ne parvient pas à percer. Un jour, alors qu’il est toujours motivé par sa petite amie, il poste une vidéo sur YouTube qui va marquer un tournant dans sa vie», nous décrit-il l’histoire de son chef d’œuvre.

Ruragahiye Irving alias DJ Mulla humble, il rend hommage à toute son équipe pour le travail abattu. «Il ne s’agit pas de moi, il s’agit du travail d’équipe. Je félicite toute l’équipe pour l’excellent travail».

Et de continuer : «Je suis content. Le trophée que je viens de recevoir est encourageant. C’est comme un message pour nous dire, aux jeunes de continuer de faire ce qu’ils aiment faire et faire briller le Burundi».

La réalisation, c’est une autre face de DJ Mulla qui n’était pas connue. Pour  le «DJ-Réalisateur» les deux métiers ont une similarité, affirme-t-il. «Etre réalisateur de film, c’est comme être un guide. On montre aux gens ce qu’ils doivent faire, les séquences à prendre, l’angle etc. Et le métier de DJ c’est presque pareil. On guide les gens à travers le son. J’aime guider les gens, leur montrer ce qu’ils peuvent faire mieux», nous dit-il trophée dans la main.

Toutefois, Ruragahiye Irving dit DJ Mulla semble avoir un attachement important à l’animation. Selon cet animateur de l’émission «Ligala connect» qui passe à la Radio Buja FM, il aime être DJ car ça lui permet d’être lui-même et s’exprimer.

Armand NISABWE

Comments

comments