Diane  Nukuri ne mâche plus ses mots

Diane  Nukuri ne mâche plus ses mots
L'athlète Diane NUKURI.©DR

L’athlète Diane NUKURI.©DR

Quand une équipe d’athlète  part à l’étranger pour représenter le pays, on voit toujours une grande délégation dominée par les officiels. Parfois on se demande si toute cette équipe vaut la peine de partir en n’accompagnant que 2 athlètes. Eh bien notre observation est partagée. L’athlète Diane Nukuri n’y va pas par quatre chemins.«On en a assez d’être ce pays d’une  délégation de 20 officiels et 5 athlètes.»

 

«C’est toujours embarrassant d’être ce pays d’une délégation de 20 officiels et 5 athlètes. Pire encore des gens qui  ne savent rien sur le sport. J’en ai sérieusement assez» avait-elle écrit sur les réseaux sociaux.

 

Une explication Diane ?

 

« Je trouve qu’une grande délégation ne sert à rien. On voudrait avoir au moins une équipe constituée de techniciens comme  un masseur thérapeute. Figurez vous, il y a même des gens qui viennent et qui ne connaissent  pas nos disciplines. Heureusement qu’on part  avec  2 ou 3 individus dévoués au sport», nous –a-t elle dit.

La spécialiste des marathons continue « figurez-vous, lorsdes JO 2012, mon entraineur n’ a pas été accrédité, et pourtant  on en a vu qui étaient venu faire leurs shopings  à Londres. J’aime bien ce pays, mais  soyons professionnels. Et croyez moi, mon avis est partagé par mes compatriotes athlètes. Désormais on ne mâchera plus les mots».

Le Burundi regorge beaucoup de talents, continue -t- elle, c’est juste qu’il n y a pas de soutien et d’encouragement.

Diane Nukuri  est  la mieux indiquée pour dire ce genre de chose. En effet, elle représente le pays depuis le début des années 2000. Elle a déjà participé aux jeux olympiques à deux reprises (elle  sera à Rio, soit sa 3ème participation aux jeux olympiques).

 

Armand NISABWE

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.