Diane Nininahazwe : ‘’Je sais que les opportunités se saisissent et se provoquent’’

Diane Nininahazwe  (www.akeza.net)

Diane Nininahazwe (www.akeza.net)

 

Dans un pays où les raisons de se plaindre ne manquent pas, Diane Nininahazwe réplique que la facilité ne nous avantage en rien. Femme de caractère, elle semble taillée pour les grandes destinées et ne s’en cache pas. Fidèle à sa ligne, Akeza.net est allé à la rencontre de cette personnalité qui fait la fierté de son Burundi natal. On raconte que tout ce qui brille n’est pas de l’or. Si vous vous approchez, elle brille encore plus. Lisons !

 

Akeza.net : Dans quel cadre es-tu parti ?

 

Diane : Je suis dans un programme du département d’Etat américain qui s’intitule International Visitor Leadership Program.

 

Akeza.net : Combien de temps ton voyage va-t-il durer ?

 

Diane : Le voyage va durer un mois et je serai dans 4 Etats.

 

Akeza.net : Comment arrives-tu à concilier ton travail avec tes voyages ?

 

Diane : Comment je concilie mon travail et mes voyages! Alors là, ce n’est pas facile du tout, mais j’essaie. Pour ne pas laisser un vide dans ma rédaction j’envoie des papiers sur place, ce qui fait que je ne me fait jamais refuser la permission de m’absenter, même pour une période d’un mois. Ce n’est pas du tout facile car des fois je dois travailler jusque tard dans la nuit pour remplir mes obligations. Il m’arrive de dormir à 5h du matin pour me réveiller trois heures plus tard vu qu’à 8h, je suis déjà debout pour les programmes de la journée. Ensuite, il faut faire avec les décalages horaires…Dieu seul sait combien c’est dur et passionnant d’épouser ce métier !

 

Akeza.net : Actuellement, quelle est ta plus grande ambition ?

 

Diane : Bon…pour dire vrai, je n’ai jamais eu une seule ambition. Retenez cependant que je rêve de pouvoir créer une école(université) des journalistes ,avoir ma propre radio et TV,contribuer à l’amélioration des conditions de vie des journaliste burundais et de la région ; être correspondante d’une grande radio est un passage qui me parait obligé avant que je n’atteigne mes 27 ans(d’ici deux ans).Le rêve de créer un orphelinat m’habite dès mon jeune âge et je le poursuivrai.

 

Akeza.net : Quel est le secret de ta réussite ?

 

Diane : Le secret de ma réussite est la prière,éviter de sales pensées qui te disent que tu ne pourras pas,oser,je rêve toujours grand , je ne me compare jamais à qui que ce soit , j’évite de prêter attention à ceux qui disent du mal de moi , je sais que la connaissance est dans la lecture , que les opportunités se saisissent et se provoquent , je positive et je sais que the best is yet to come…

 

Akeza.net : Bien avant tu étais au Maroc…était-ce le même programme ?

 

Diane : Au Maroc, c’était pour la couverture médiatique de deux conférences: le 8eme Forum Africain pour le Développement et la 4eme Conférence sur les changements climatiques et le développement de l’Afrique.

 

Akeza.net : Qu’apprends-tu particulièrement lors de tes nombreux voyages ?

 

Diane : Vu que je vais dans différents   pays qui n’ont pas la même culture, la leçon que je tire de mes voyage n’est jamais la même. Mais en grande partie , j’ai appris que personne ne peut prétendre tout savoir , qu’il y a des gens qui ont compris que la divergence d’opinion est une richesse et que nous sommes complémentaires en tant qu’humains , qu’il est difficile pour un peuple d’avancer tant qu’il passe son temps à critiquer au lieu d’être à la base du changement dans sa vie , que l’avenir de notre pays est entre nos mains , et enfin que l’image idéale que nous nous faisons de l’Europe ou de l’Amérique est erronée.

 

Akeza.net : Que diras-tu à la jeunesse burundaise ?

 

Diane : Je dirai à la jeunesse de viser toujours loin, d’être ambitieux, de ne jamais laisser tomber aucun de leurs rêves, de garder en tête que les grands hommes et femmes doivent nous avoir pour successeurs, et que le bénévolat paie tôt ou tard , qu’ils vivent activement leur jeunesse et qu’ils saisissent les opportunités à la portée de leurs mains…que la facilité ne nous avantage en rien.

 

Diane Nininahazwe a déjà remporté de nombreux prix en Afrique et dans son pays dans le cadre de ses reportages pour l’environnement. Elle a également effectué plusieurs voyages dans le cadre de son engagement pour l’environnement.

 

Propos recueillis par Landry MUGISHA

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.