Diane Kaneza : « Le FESTICAB est plus avancé et mieux organisé »

Diane Kaneza : « Le FESTICAB est plus avancé et mieux organisé »

Diane Kaneza , chargée de la programmation au FESTICAB ©Akeza.net

Trois représentants du FESTICAB(Burundi), trois de 3Tamis (RDC), quatre du Rwanda Film Festival et Mashariki Film Festival (Rwanda) et quatre d’Afrikamera se sont rencontrés à Kigali pour un échange sur la gestion d’un festival.

 

Diane Kaneza, l’un des représentants du Burundi explique : « C’était un échange d’expérience entre les festivals des Grands Lacs et Afrikamera qui est un festival du cinéma africain à Berlin. Il s’agit d’apprendre de l’expérience des autres afin d’améliorer l’organisation ou le management d’un festival »

 

Diane Kaneza, entrepreneure dans la communication et chargée de la programmation du FESTICAB est une habituée des festivals. Elle a eu l’occasion de se rendre à de grands festivals, notamment le FESPACO qui est le plus grand festival de film en Afrique.

 

A ce propos elle s’interroge : «A la fin, organiser un festival c’est quoi ? C’est une équipe qui travaille en amont pour la recherche des fonds, la communication avec le public ou les partenaires, la programmation des activités…».

 

L’impact de cette rencontre ne se fait pas attendre. « En ce qui me concerne, je pense à faire très tôt la recherche des films », dit-elle. Elle pense qu’en faisant le travail en avance, le stress à la dernière minute pour la programmation de certaines choses peut être évité.

 

Réalité peut être, fierté sans doute, Diane n’a que des fleurs pour l’unique festival de cinéma au Burundi. « En  toute modestie, le FESTICAB  est plus avancé et mieux organisé », déclare-t-elle.

 

Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.