Depuis la République Tchèque, Ndaye Chancel dit avoir monté de niveau

Depuis la République Tchèque, Ndaye Chancel dit avoir monté de niveau

Evoluant au poste de latéral droit, Chancel Ndaye est un jeune footballeur burundais au talent prometteur. Transféré en juillet dernier de Rukinzo Fc (première division burundaise) à MFK Vyskŏv (un club de troisième division en République Tchèque), Chancel confie que ce changement de milieu lui a permis de passer à un autre niveau. Par ricochet, d’acquérir de nouvelles ses performances.

Nombreux sont ceux qui se sont plaints de ce transfert. Ils disaient qu’intégrer la troisième division pour un joueur comme Chancel c’était un faux pas. Lui, qui, évoluait déjà en première division et qui était parmi les révélations de l’année sur son poste. D’autres plus optimistes défendaient la cathédrale en affirmant que ce transfert va lui permettre de bénéficier de meilleurs entraînements. Voire, lui permettre de rehausser son niveau.

« Qui ne risque rien n’a rien ! »

Débarquant dans ce pays d’Europe centrale le 22 juillet et débutant son premier match dans son nouveau club 5 jours après (soit le 27 juillet), Chancel prend le contre-pied de ceux qui l’accusent de mauvais choix. Il nuance un peu: « Je n’ai pas chuté de niveau. En Europe et en Afrique ce n’est pas la même chose, les niveaux sont différents. Le niveau de mon nouveau club est mieux, comparé à celui de mon ancien club. Cela m’a permis d’évoluer, de rehausser mon niveau ».

Chancel Ndaye en maillot blanc.©DR

Et de renchérir: « Dans la vie, il faut tenter tout parce que qui ne risque rien n’a rien. Donc, il faut risquer pour gagner ». Se trouvant actuellement à la 7ème place sur 18 clubs du championnat de 3ème division de ce pays (Moravian Silesian Football League), son club MFK Vyskŏv lui a également aidé à grandir mentalement et techniquement. « L’équipe est très organisée. Elle prépare bien les joueurs sur le plan technique, mental, médical pour que le joueur puisse bien prester. Elle se soucie des joueurs et elle les respecte ».

« L’Europe, mon rêve… »

Depuis son arrivée au sein de ce club, Chancel a déjà disputé 10 matches et confie avoir fait bonne impression chez les Tchèques, dont le championnat se caractérise par le physique et la technique. « Maintenant, il y a des clubs de premières divisions qui commencent à me remarquer. Je travaille dur pour gagner plus de visibilité ».

Ce jeune latéral droit, 20 ans, qui a eu le mérite de figurer dans l’équipe-type de la récente CAN U20 n’aimerait pas se limiter en République Tchèque (où il prévoit rester pendant une année). Il a l’ambition d’aller loin et de franchir d’autres étapes. Lui, qui rêve depuis son enfance de jouer en Europe, il espère un jour porter les couleurs de l’Olympique de Marseille (Ligue 1 française), son coup de cœur de longues dates. « Au regard de mes prestations, j’ai monté le niveau, sans doute, l’année prochaine promet de belles surprises ». En route pour l’Europe…

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments