Délice Lella, la jolie talentueuse au maniement de crayon incroyable

Délice Lella, la jolie talentueuse au maniement de crayon incroyable

Délice Lella et son croquis de Stromae

Le Burundi regorge de jeunes talentueux, éparpillés sur tout le globe terrestre. Après Ange Michaella, aussi talentueuse qu’intelligente, nous avons rencontré Délice Lella, cette jeune femme élégante, évoluant au Canada, que dame nature a gâté d’un maniement de crayon époustouflant.

 

 

Akeza.net : Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs?

 

Délice : Je m’appelle Délice Lella Irankunda et j’ai 22 ans. Je vie présentement au Canada, plus précisément dans une petite ville appelée St Catharines. Je viens de commencer ma troisième année d’université en faculté de Women’s and Gender Studies (Études de la Femme et du Genre). Certains me connaissent également sous le pseudo « Inarunyonga ».

 

Akeza.net : Justement pourquoi le pseudo « Inarunyonga » ?

 

Délice : Je voulais un nom qui fait référence à mes origines, mon pays natal, le Burundi. Et tout burundais connait « Inarunyonga » (personnage comique de contes burundais, ndlr). Je voulais aussi que les personnes jugent mes dessins par rapport à leur qualité et non par rapport à moi.

 

 

Akeza.net : Quand et comment t’es-tu découvert ce talent?

 

Délice : Disons que je me suis toujours intéressée au dessin sans toutefois chercher à m’orienter vers quelque chose de précis. Depuis toute petite, j’ai cette facilité à manier un crayon et donc, par exemple, je suis de ceux qui ont appris à « colorier sans dépasser » très rapidement (Rires).

Pourtant, pendant longtemps, j’exerçais mon talent dans un cadre plutôt scolaire, c’est-à-dire quand il y avait des illustrations à faire pour certains cours comme la biologie ou la géographie. Certes, je faisais des dessins ici et là quand l’envie me prenait mais ça restait très passager. Ainsi, mon tout premier portrait remonte à il y a 6 ans et depuis je n’en ai plus fait jusqu’au mois de Mai de l’année dernière. Cette période-là marquait le début des congés d’été et je n’avais strictement rien à faire – pas de job, pas de cours, nulle part où aller en vacances – donc il me fallait une occupation à tout prix.

 

J’ai commencé avec un crayon à mine banal et des feuilles A4 à imprimer. Mes débuts étaient assez évasifs. J’essayais de me fier à mon imagination pour dessiner mais cette technique ne me réussissait pas du tout. C’est alors que j’ai eu l’idée de reproduire en dessin une photo de Kim Kardashian, ce qui s’est avéré n’être pas mal pour un début. Depuis, j’en ai fait un passe-temps et me suis beaucoup améliorée.

Croquis et photo originale

 

 

Akeza.net : Quels sont les dessinateurs qui t’inspirent?

 

Délice : J’aimerais pouvoir en citer des burundais mais je n’en connais pas vraiment. Les dessinateurs qui m’inspirent réellement me sont étrangers d’une certaine manière. C’est-à-dire que je suis tombée amoureuse de leurs œuvres via Instagram ce qui implique que je connais à peine qui ils sont. C’est juste leur travail que j’admire énormément. Mes préférés sont @kabue_, @ts_abe ainsi que @tommymitche11. Chacun d’eux se distingue de par son style. C’est cette précision mais aussi cette sorte de touche personnelle qu’ils apportent à leurs dessins que je trouve tout simplement impressionnant.

 

Akeza.net : Généralement, combien de temps te prend un dessin?

 

Délice : (Rires…) Je ne saurais être précise à ce sujet car plusieurs aspects rentrent en jeu. Déjà, je me considère toujours débutante. Ceci dit, je suis encore à un stage où je découvre moi-même l’étendue de mes capacités et par conséquent le temps varie constamment d’un dessin à un autre. Ensuite, je suis du genre à compléter un dessin en plusieurs séances, que je ne chronomètre malheureusement pas. Enfin, certains détails jouent beaucoup à savoir la taille du dessin par exemple. Prenons, si j’essaye d’estimer le temps que m’aurait pris le dessin de Stromae qui, en réalité, est plus petit qu’il n’en a l’air sur photo, je dirais à peu près 15h – je me suis vraiment appliquée pour celui-là.

Croquis de Stromae fait par Delice LellaDélice Lella qui fait un dessin de Stromae à partir d’une image de son téléphone

Akeza.net : Qu’est ce qui a l’habitude de s’immiscer entre toi et ton talent?

 

Délice : En premier, je dirais mes études, qui sont prioritaires. Pour pouvoir me concentrer, je ne me permets pas de beaucoup dessiner durant l’année académique parce qu’une fois que j’ai commencé, j’ai du mal à m’arrêter. De plus, j’ai tendance à m’y mettre la plupart du temps le soir et peux très facilement passer la nuit assise – je ne vois pas le temps passer – ce qui serait irresponsable de ma part.

Mais je me rattrape ensuite pendant les congés. Mon autre plus grand obstacle est le fait que je sois autodidacte. En général cet aspect-là me plait car cela me permet de me lancer à moi-même des défis. Mais quand même j’avoue que ce n’est pas toujours évident surtout lorsqu’on a quasiment aucune notion dans le domaine. Par exemple aujourd’hui j’envisage d’acheter du nouveau matériel. Le gros problème n’est pas de m’en procurer mais plutôt de savoir quoi acheter et à quoi ça sert.

 

Akeza.net : Tu t’en sors bien pour une dessinatrice autodidacte, as-tu déjà pensé à en faire un métier?

Photo VS croquisPhoto originale et croquis

 

Délice : Pas vraiment. Aujourd’hui je me contente juste de reproduire une photo sur papier. J’espère un jour pouvoir me trouver un style qui me soit propre afin de réussir à m’approprier mon art et peut-être qu’à ce moment-là j’envisagerai en faire mon métier, qui sait ? De plus, je me suis orientée vers un domaine d’études qui me passionne autant mais qui jusque-là ne m’a pas l’air de coller avec mon art. Par conséquent, le métier idéal pour moi serait une combinaison des deux car je me vois mal avoir à choisir un jour.

 

 

Propos recueillis par Miranda Akim’

Comments

comments