Dar-es Salam donne le ton pour l’EAC avec des autobus géants et rapides pour le transport en commun

Dar-es Salam donne le ton pour l’EAC avec des autobus géants et rapides pour le transport en commun

Les nouveaux bus de transport rapide à Dar es Salam  PHOTO | EMMANUEL HERMAN

Les grognements notoires caractéristiques des embouteillages de la ville  de Dar es-Salaam en Tanzanie pourraient être une chose du passé après le lancement d’un service de transport de masse rapide pour les cinq millions d’habitants de la ville.

 

Les minibus privés délabrés et les fourgons, connus sous le nom daladala, seront relégués à la périphérie de la ville commerciale tandis que la flotte d’autobus « Golden Dragon « construits par les chinois reprendra les principales rues de la ville et les routes principales.

 

Le service, qui devrait servir plus de 300.000 passagers par jour, est équipé de 39 bus ayant chacun  18 mètres de long avec une capacité de 150 passagers, et 101 autres, ayant 12 mètres de long, transportant 80 passagers chacun.

 

Ces nouveaux bus roulent sur des voies spéciales construites au milieu des routes normales, convergeant dans le quartier central des affaires.

 

Des estimations faites par Dart en 2010 ont montré qu’environ 2,5 millions $ par jour sont perdu dans la ville en termes de productivité diminué, gaspillage de carburant et  retard de livraison de marchandises en raison des encombrements de circulation.

 

Selon une étude de la Confederation of Tanzania Industries, les embouteillages dans les rues provoquent une perte de 20% des profits des profits annuels dans les affaires.

 

Source : The East African

Comments

comments