Dans son dernier message, Papy Faty dit « avoir réalisé son rêve »

Dans son dernier message, Papy Faty dit « avoir réalisé son rêve »

Il a passé une année et demie sans entrer sur terrain. Les médecins lui auraient mis en garde contre des problèmes cardiaques après s’être effondré plus de 2 fois en train de jouer. Quelques jours avant la rencontre historique du Burundi et du Gabon, il est parmi les 25 joueurs convoqués pour jouer ce match. S’exprimant très rarement sur les médias, Papy Faty a salué ce geste de la part de la Fédération de Football du Burundi sur les ondes de l’une des radios de la capitale et dit avoir réalisé son rêve.

En tout cas, ce sont les derniers mots de cette légende qui vient de s’éteindre à 28 ans. Après avoir connu une carrière brillante partout où il passait, Papy s’est démarqué par une touche de balle originale. Ses dribbles, ses mouvements et son contrôle de balle pendant le match auront marqué beaucoup d’esprits. Grâce à son jeu, ce milieu de terrain a fait la une des médias. Ce ne sont pas les Rwandais qui me contrediront à l’époque où il jouait pour l’APR.

Quand il vient au Burundi après une longue période d’absence, Papy tombe sur le concours à la qualification. Il est parmi les 25 convoqués pour croiser le fer avec les Panthères du Gabon. Un match qui a donné l’occasion au pays de Mwezi Gisabo de faire partie pour la première fois des 24 nations qui vont disputer la phase finale de la CAN en Egypte.

 “Mon rêve était de qualifier l’équipe nationale dans la CAN […]”

S’exprimant sur sa convocation pour le match, après la qualification, Papy indique : « Mon rêve était de qualifier l’équipe nationale pour la CAN. Maintenant je trouve que mon rêve vient d’être accompli. Donc il devient une réalité, Dieu est grand et je suis très content. Je remercie le président de la FFB, Révérien Ndikuriyo, notre coach Olivier Niyungeko pour m’avoir convoqué ». Et de poursuivre : « Il y a eu des polémiques comme quoi j’ai des problèmes cardiaques mais je remercie Dieu parce que je suis bien, je n’ai aucune maladie et je continue de jouer. Je profite de l’occasion pour remercier tous les burundais d’avoir prié pour qu’on puisse se qualifier ».

L’on se souviendra toujours de ces mots que Papy Faty nous a laissés. Lui qui s’est effondré sur terrain, probablement pour des problèmes cardiaques, ce jeudi 25 Avril 2019 en plein match du championnat de Swaziland pendant les 30 et 35 minutes de jeu quand il était en train de jouer pour Malanti Chiefs face à Green Mamba. Sa fierté : avoir qualifié son pays !

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments